Accueil » Actualité » Mégalodon, le requin géant préhistorique, mesuré grâce à ses dents

Mégalodon, le requin géant préhistorique, mesuré grâce à ses dents

Une équipe de chercheurs britanniques est parvenue à déterminer la taille du célèbre Mégalodon avec grande précision. Ce requin préhistorique géant est difficile à étudier par le peu de fossiles retrouvés.

Le Mégalodon comparé à un être humain - Crédits : Oliver E. Demuth
Le Mégalodon comparé à un être humain – Crédits : Oliver E. Demuth

On sait peu de choses sur le Mégalodon, l’essentiel des fossiles retrouvés étant des dents. Cela n’a pourtant pas empêché une équipe de scientifiques de déterminer avec précision la taille de ce prédateur géant ancêtre du requin qui semait la terreur dans les océans il y a 23 à 4 millions d’années.

18 mètres en moyenne et parfois bien davantage

Si les dents du Mégalodon sont les principales traces retrouvées, c’est aussi ce qui lui a donné son nom, Mégalodon signifiant « dents géantes ». Ce sont de ces dents que sont partis les paléontologues britanniques pour déterminer la taille du prédateur. Selon eux, il devait mesurer 18 mètres en moyenne une fois adulte, et bien davantage pour certains spécimens. Cela en fait l’un des plus grands et redoutables prédateurs ayant existé.

Les scientifiques ont peu aboutir a cette taille grâce a une particularité de l’anatomie du requin. En effet, contrairement à la plupart des animaux et à l’être humain, l’ensemble du corps du requin grandit proportionnellement à son âge. L’Homme voit ses proportions changer au fur et à mesure de sa croissance, la tête d’un bébé étant proportionnellement plus grande chez un nouveau-né.

Ainsi, il est possible de déterminer la taille de chaque élément de l’anatomie du Mégalodon. Sa nageoire dorsale a elle seule est déjà plus grande qu’un homme adulte. Cette taille exceptionnelle était rendue possible par l’abondance de nourriture. Le Mégalodon se nourrissait essentiellement de baleines et autres mammifères marins. Il est maintenant rendu populaire par les films catastrophes et par les jeux vidéos, même Battlefield 4, l’un des jeux les plus vendus de la dernière décennie, l’a inclus sous forme d’easter-egg. Toutefois, il n’apparait pas dans les Dents de la Mer, ni même dans son très récent « wemake » réalisé par des fans pour les 45 ans du film.

Source : BGR