Accueil » Actualité » Netflix plonge en bourse, Elon Musk en profite pour donner son avis

Netflix plonge en bourse, Elon Musk en profite pour donner son avis

Netflix pourrait perdre jusqu’à 2 millions d’abonnés cette année. Et pour expliquer ce désamour pour la plate-forme de streaming, Elon Musk a un avis qu’il ne s’est pas privé de donner dans un tweet.

Le bilan du premier trimestre de Netflix, cette année, se solde par la perte de 200 000 abonnés. Le cours s’est effondré mercredi matin de presque 40 % (37,24 %). Elon Musk s’en mêle et déclare que « le virus du Woke Mind rend Netflix impossible à regarder ».

L'action de Netflix plonge (montage) - Crédits : Netflix
L’action de Netflix plonge (montage) – Crédits : Netflix

Netflix espérait gagner 2,5 millions d’utilisateurs supplémentaires, mais se retrouve au contraire à déplorer sa première baisse en dix ans. Le groupe prévoirait même d’en perdre davantage au deuxième trimestre.

Qu’est-ce que le Woke mind (esprit éveillé) ?

Elon Musk s’en tient dans son Tweet à un avis centré sur les contenus de Netflix. Il fait référence à une mentalité mise en avant dans les productions originales de la plate-forme.

Dans le contexte actuel, être « éveillé », c’est être conscient et activement attentif à des faits et problèmes importants, en particulier en ce qui concerne la justice raciale et sociale.

Être éveillé ou Woke fait donc référence à celui qui a pris conscience, par opposition à ceux qui sont encore «  endormis » face à certaines réalités. Ce terme et le mouvement qui l’accompagne conduisent supposément à des excès, créant ce qu’on appellerait en français une nouvelle forme de politiquement correct. On peut ainsi traduire assez fidèlement la phrase d’Elon Musk par : « La tendance excessive au politiquement correct rend Netflix impossible à regarder ».

À lire aussi > Elon Musk en a parfois trop dit sur Twitter : classement de ses pires tweets

L’analyse contextuelle produite par la direction de Netflix 

L’analyse de Netflix est bien différente de celle d’Elon Musk. Le (toujours) leader du streaming rappelle que les Russes ne peuvent plus accéder à Netflix. De plus, la plate-forme de streaming a connu une croissance boostée grâce aux confinements liés au Covid-19. Cette période étant révolue, une partie des utilisateurs n’aurait pas prolongé leur abonnement.

Dans une lettre aux actionnaires diffusée mardi, la société a annoncé qu’elle pourrait perdre deux millions d’abonnés l’année prochaine. Elle fait référence à plusieurs problèmes qui ont un impact négatif sur la croissance de l’entreprise, notamment le partage massif de mots de passe et la concurrence d’autres services de streaming.

Un Netflix avec des pubs ?

Cette baisse d’abonnés incite le groupe à envisager une démarche potentiellement révolutionnaire : Netflix envisage, pour la première fois, une version moins chère du service mais qui afficherait des publicités pendant la programmation.

« Ceux qui ont suivi Netflix savent que j’ai été contre la complexité de la publicité et un grand fan de la simplicité de l’abonnement », a déclaré le directeur général de Netflix, Reed Hastings, aux investisseurs lors d’une conférence téléphonique mardi soir. « Mais si je suis fan de ça, je suis un encore plus grand fan du choix des consommateurs ».

À lire aussi > Netflix : voilà ce qui pourrait vous faire résilier votre abonnement

Source : Cnet