Accueil » Actualité » Neuralink : Elon Musk prêt à implanter des puces dans le cerveau humain d’ici 6 mois

Neuralink : Elon Musk prêt à implanter des puces dans le cerveau humain d’ici 6 mois

Elon Musk a indiqué que les discussions avec l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments au sujet des implants Neuralink s’étaient bien déroulées. Il estime commencer les premiers essais sur l’homme d’ici 6 mois.

Neuralink
Neuralink © Neuralink

Il est facile d’oublier qu’Elon Musk a d’autres entreprises en dehors de Twitter. L’une de ces autres sociétés est Neuralink, qui proposera bientôt d’insérer des implants de la taille d’une pièce de monnaie dans le cerveau des gens au cours des six prochains mois. C’est une nouvelle, surtout pour les personnes paralysés ou handicapés.

C’est lors du livestream Show and Tell de l’automne 2022 de Neuralink qu’Eleon Musk a déclaré que les discussions avec la Food and Drug Administration des États-Unis sur les implants d’interface neuronale directe (alias« BCI ») de Neuralink s’étaient « bien déroulées ». Il a également annoncé que les premiers essais sur l’homme de ces implants pourraient commencer dans les six prochains mois, où ils commenceront « petit » : tenter de retrouver les mouvements et la vue.

« Nous sommes maintenant convaincus que le dispositif Neuralink est prêt pour les humains, donc le timing dépend du processus d’approbation de la FDA » a ajouté Elon Musk, sur Twitter.

Neuralink, les puces prêtes d’ici six mois

Le fonctionnement de ces implants consiste à insérer un minuscule appareil dans le corps humain. Les implants ont des fils entrelacés d’électrodes et un petit robot qui va découper un morceau du crâne afin qu’il puisse être attaché au cerveau. Le milliardaire de la technologie est convaincu que ces appareils changeront la vie des gens et qu’ils seront suffisamment puissants pour guérir leur handicap.

« Aussi miraculeux que cela puisse paraître, nous sommes convaincus qu’il est possible de restaurer la fonctionnalité de tout le corps d’une personne dont la moelle épinière a été sectionnée. Même s’ils n’ont jamais vu auparavant, nous sommes convaincus qu’ils pourraient voir » avait-il dit.

À lire : Regardez un singe équipé du dispositif Neuralink d’Elon Musk jouer au Pong avec son cerveau

L’objectif final de l’interface Neuralink va au-delà de la santé et de la restauration du corps humain. Elon Musk prévoit de créer une interface entière pour le cerveau. Il espère également que ces implants permettront un jour de transférer des données entre les humains et les machines, de la même manière que les données sont transférées d’un appareil à un autre.

À ce stade, seul le temps nous dira quand Neuralink deviendra commercialement ou médicalement viable et disponible pour le public. Rappelons que sur un total de 23 singes ayant reçu un implant cérébral Neuralink entre 2017 et 2020, au moins 15 seraient morts, selon un groupe de défense des droits des animaux.