Si vous utilisez Snapchat, Facebook vous a espionné avec cette arme secrète

Avec son projet Ghostbuster, Facebook a espionné les utilisateurs de Snapchat en interceptant puis en décryptant les données de l’application. Le but était de mieux cerner les habitudes des utilisateurs.

Facebook Snapchat espionnage Ovano
© Envato
  • Meta a espionné les utilisateurs de Snapchat avec son projet Ghostbuster
  • Les ingénieurs d’Onavo ont crée des kits pour iOS et Android dans le but de collecter le trafic de Snapchat et le lire même lorsque crypté
  • Plusieurs cadres de Meta se sont opposés à ce projet Ghostbuster

Meta est populaire grâce à ses nombreux réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou WhatsApp. L’entreprise cherche à s’imposer dans plusieurs secteurs quitte à dépasser les limites. Un récent procès nous apprend que la société de Mark Zuckerberg a espionné les utilisateurs de Snapchat via une arme top secrète : le projet Ghostbuster.

À lire > Comment passer Snapchat en mode sombre sur iOS et Android ?

Meta a lancé le projet Ghostbuster pour espionner Snapchat

Si le projet a été nommé Ghostbuster, ce n’est pas un hasard. Il s’agit d’une référence au film culte qui met en scène des chasseurs d’ectoplasmes. Et il s’avère que le logo de Snapchat n’est autre… qu’un fantôme. Bref, tout a été pensé par Meta dans le cadre de cette mission lancée en 2016. Le but ? Intercepter puis décrypter le trafic réseau des utilisateurs entre Snapchat et ses serveurs.

Avec ces données, Meta souhaitait dresser le portrait des utilisateurs pour trouver le moyen de concurrencer Snapchat. Comportements et autres habitudes ont été analysées à travers une technologie qui a également été utilisée contre YouTube et Amazon dans un même but. Ces accusations ne doivent rien au hasard puisque Mark Zuckerberg lui-même l’explique dans un mail interne daté du 9 juin 2016 révélé lors du procès. Quand le milliardaire n’est pas occupé à défier Elon Musk dans un combat, il s’adonne à l’espionnage de la concurrence.

Les équipes d’Onavo ont crée des kits pour l’espionnage

Pour analyser Snapchat, Meta a utilisé les équipes d’Onavo, un VPN gratuit acheté en 2013. Si le logiciel a fermé ses portes en 2019 suite à une enquête très sensible de TechCrunch qui portait sur le suivi rémunéré des jeunes utilisateurs, les employés ont été utilisés dans l’espionnage de l’application de Snap Inc. Les ingénieurs d’Onavo ont créé des kits pour iOS et Android dans le but de collecter le trafic de Snapchat et le lire même lorsque crypté.

Mark Zuckerberg a fait face à la contestation de Jay Parikh et Pedro Canahuati, ex-responsable de l’ingénierie des infrastructures et ingénieur de la sécurité chez Meta. Ces cadres s’opposaient au projet Ghostbuster pour des raisons évidentes. Jay Parikh explique, dans mail également dévoilé lors du procès et daté de 2016, qu’il ne voit aucun “professionnel de la sécurité être d’accord avec cette méthode”.

logo Snapchat

Licence Gratuite

Télécharger Snapchat (500003.0.1)

Playstore : (34335690 votes)

Appstore : (680987 votes)

  • Loisirs, Communication
  • Développeur Snap Inc
AndroidIosService en ligne

Source : Techcrunch

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !