Accueil » Actualité » Star Wars : « Jedi », un acronyme problématique pour certains

Star Wars : « Jedi », un acronyme problématique pour certains

Le média Scientific American le soutient haut et fort : utiliser l’acronyme Jedi serait plus que problématique. Les fans crient au scandale !

Nouvelle polémique en vue pour la franchise Star Wars ? En tout cas, voici un article qui n’est pas passé inaperçu. Le média Scientific American vient de sérieusement botter en touche. En effet, ce dernier trouve l’utilisation de l’acronyme Jedi abusive, voire problématique. Celui-ci est utilisé pour « justice, équité, diversité et inclusion ». Désormais répandu dans le langage populaire, ce mot s’est invité au fil des années dans de nombreux domaines. Même l’Académie de Science et de Médecine s’en est emparée. Mais cela ne semble pas faire l’unanimité.

Jedi, un mot problématique ?
Jedi, un mot problématique ? – Crédit : LucasFilms

Le problème : ce terme pourrait au final nuire sérieusement à qui l’utiliserait. C’est en tout cas ce que prétend Scientific American. Mais pourquoi un tel raisonnement (et une polémique bien vaine) ?

Star Wars : quand le mot Jedi fait débat !

« Bien que l’objectif des initiales JEDI soit de promouvoir l’inclusion, ce terme peut en réalité donner l’impression du contraire. Les gens peuvent au final se sentir exclus. Star Wars est certes une franchise populaire, mais elle divise les gens. Identifier nos initiatives avec ce mot peut rapprocher du fandom, de la fabrication implicite de groupes internes et externes » tente ainsi d’expliquer le média.

Il n’en fallait pas davantage pour déclencher un véritable raz-de-marée sur les réseaux sociaux. Pour eux, les scientifiques ont vraiment d’autres priorités plutôt que de traiter cette question. « Quand cinq personnes prennent le temps de s’asseoir en pensant que c’est une bonne idée » écrit un internaute. D’autres ne se privent pas pour insulter plus fermement le média en question. S’en prendre indirectement aux amoureux de la saga n’est pas franchement une réussite !

Scientific American risque bien de payer les pots cassés pendant de longues semaines encore. Mais pour l’heure, rien ne changera ! Le mot Jedi devrait encore rester dans la culture populaire pour de nombreuses années.

A lire aussi – « Ils n’ont rien compris à la magie de Star Wars », la monteuse de la première trilogie s’en prend à Disney

Source : We Got This Covered