Accueil » Actualité » Station spatiale chinoise Tiangong : la Chine est définitivement devenue une puissance spatiale majeure

Station spatiale chinoise Tiangong : la Chine est définitivement devenue une puissance spatiale majeure

En fin de semaine, le dernier module de la station spatiale chinoise Tiangong s’est enfin arrimé à la structure déjà inexistante. Une équipe d’astronautes Chinois a alors pu pénétrer, pour la première fois, dans le nouveau module de 18 mètres de long.

C’est une semaine historique pour la Chine et pour l’ordre spatial international. En effet, après un lancement et une mise en orbite réussis en début de semaine dernière (contrairement à la fusée en charge d’amener le module jusqu’à la station), le dernier module de la station Chinoise Tiangong vient tout juste d’être raccordé aux deux parties déjà existantes de la station chinoise. Ce dernier, baptisé Mengtian comprend une section pressurisée permettant aux équipages de travailler ainsi qu’une partie non pressurisée pouvant servir d’entrepôt. Cette dernière étape vient ainsi finaliser le long projet chinois, si important pour l’ambition spatiale du pays. De plus, la nouvelle structure semble déjà opérationnelle. En effet, l’agence spatiale chinoise a rapidement confirmé, en fin de semaine, que les trois astronautes de la mission Shenzhou-14 avaient pu rapidement prendre possession du nouveau module et notamment de son laboratoire flambant neuf.

Station spatiale et satellite en orbite
Station spatiale et satellite en orbite © Pixabay

Les deux autres modules, Tianhe et Wentian, respectivement lancés en avril 2021 et juillet 2022 forment, quant à eux, le reste de la station chinoise et abritent les quartiers d’habitation des équipages, le hub servant aux amarrages des différents vaisseaux et véhicules spatiaux, ainsi que les systèmes de propulsion. Grâce à ces différents modules, Tianong peut désormais abriter jusqu’à six astronautes en même temps.

A lire aussi > Des stations spatiales privées vont garnir notre orbite, qui sont-elles ?

Une nouvelle puissance spatiale en orbite au-dessus de nos têtes

Cette construction semble illustrer, en tous points, les ambitions certaines de la Chine pour l’Espace. En effet, si Pékin a déjà confirmé son objectif d’installer une base supplémentaire sur la Lune, la station spatiale Chinoise apparaît également d’une importance cruciale alors que la Station Spatiale Internationale (ISS) a, quant à elle, ses jours comptés. L’ISS pourrait en effet être retirée dès 2030, date prévue par Joe Biden et son administration. La Chine semble ainsi définitivement bien partie pour devenir, dans les prochaines années, la première puissance spatiale mondiale.

Source : Wired.com