Accueil » Actualité » Tesla : caméras et vie privée, certains s’inquiètent d’un manque de confidentialité

Tesla : caméras et vie privée, certains s’inquiètent d’un manque de confidentialité

Alors que le constructeur américain intègre dans ses voitures des caméras qui prennent toutes sortes de photos de leur environnement, les militants pour la protection des données sont inquiets.

Dans les nouveaux modèles du constructeur automobile américain Tesla, des caméras filment ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule, et comme le rapporte le magazine politique allemand ARD « Kontraste », cela pourrait poser un problème de confidentialité.

Tesla - Vlad Tchompalov / Unsplash
Crédit : Tesla – Vlad Tchompalov / Unsplash

Le constructeur américain Tesla veut produire 500 000 voitures électriques par an dans la Gigafactory près de Berlin, qui a connu un léger retard à cause de problèmes de fondations. Les protecteurs des données tirent la sonnette d’alarme à propos des caméras des voitures électroniques d’Elon Musk.

Comme le rapporte le magazine politique allemand ARD « Kontraste », des caméras installées dans les voitures électriques enregistrent systématiquement l’intérieur et l’environnement. Tesla avait récemment activé la caméra à l’intérieur des Tesla Model 3 pour filmer les passagers. Les caméras extérieures servent, elles, à l’Autopilot, mais aussi au mode Sentinelle, qui permet de sécuriser votre véhicule quand vous le laissez seul.

Un conducteur peut désactiver partiellement le système de caméras. Cependant, il n’a aucun contrôle sur les données personnelles qui sont stockées puis transférées de Tesla vers un serveur américain. En outre, qu’il s’agisse de plaques d’immatriculation, de personnes ou même de visages : tout est enregistré avec une précision extrême.

Les caméras servent à faciliter la conduite, par exemple pour détecter à temps les obstacles et mesurer les distances. Même lorsqu’elle est garée, la voiture peut garder un œil sur ses environs.

Un commissaire à la protection des données dénonce une pratique inadmissible

Le commissaire à la protection des données du Land Bade-Wurtemberg déclare que « si un véhicule circule dans des zones de circulation publiques et enregistre constamment tous les autres usagers, il s’agit d’une violation manifeste de la protection des données. Cela ne doit pas arriver. ».

Le fait que Tesla ait annoncé cet été qu’elle offrirait elle-même une assurance pour ses voitures rend la question encore plus délicate. En effet, le patron de Tesla, Elon Musk, a justifié cette stratégie en disant que la compagnie avait un « avantage fondamental en matière d’information » par rapport aux compagnies d’assurance traditionnelles.

Il voulait dire par là que les assureurs classiques disposent encore de peu de données sur les voitures électriques et leurs conducteurs. Tesla, elle, collecte en permanence des informations sur la façon dont les conducteurs utilisent leur véhicule.

Source : cleantechnica