Accueil » Actualité » Tesla : Elon Musk envisage la construction d’une Gigafactory au Texas

Tesla : Elon Musk envisage la construction d’une Gigafactory au Texas

Elon Musk tease la construction d’une nouvelle Gigafactory au Texas en publiant un sondage sur Twitter. La nouvelle semble crédible, Tesla possède en effet des bureaux à Austin qui sont dédiés au développement d’intelligences artificielles, notamment celle de l’Autopilot.

Image 1 : Tesla : Elon Musk envisage la construction d’une Gigafactory au Texas

Fort de son succès aux États-Unis et d’une forte croissance du marché des véhicules électriques dans le monde, Tesla s’exporte désormais à l’internationale. Pour faire face à la demande et s’affranchir des taxes douanières, la société multiplie les sites de production.

Les premières Tesla Model 3 sont sorties des usines de Shanghai il y a tout juste un mois, et la firme envisage déjà de l’agrandir pour y produire le Model Y qui sera lancé en mars prochain. Tesla a également lancé la construction d’une nouvelle Gigafactory en Allemagne près de Berlin pour alimenter le marché européen. Le constructeur pourrait encore s’agrandir prochainement, Elon Musk vient en effet de publier un sondage sur Twitter au sujet de l’ouverture d’une nouvelle Gigafactory au Texas.

Tesla Model 3 : le mode secret Dyno donne-t-il un coup de fouet à l’accélération ?

Pourquoi Elon Musk choisirait-il le Texas pour sa prochaine Gigafactory ?

Le choix du Texas n’est pas le fruit du hasard. Tesla dispose déjà de bureaux à Austin dans lesquels il tente d’attirer les cerveaux les plus brillants. Elon Musk a d’ailleurs annoncé un hackaton lundi dernier pour renforcer ses équipes spécialisées en intelligence artificielle, notamment pour améliorer son Autopilot qui souffre encore de nombreux défauts. D’autre part, le Texas est également devenu un hub technologique prisé avec un coût de la vie bien plus raisonnable que dans la Silicon Valley.

Installer une Gigafactory au Texas constituerait également un pied de nez envers le lobby local des concessionnaires automobiles. Il a en effet tenté de faire interdire la vente de véhicules Tesla en invoquant d’anciennes lois spécifiques à cet état. Elles stipulent qu’un constructeur automobile ne peut concurrencer ses propres concessions en effectuant de la vente directe. Bien que Tesla ne possède aucune concession, le constructeur a dû se battre pour faire amender la loi, et obtenir l’autorisation de commercialiser directement ses voitures.

Enfin, Tesla dispose également d’un contexte économique plutôt favorable bien qu’il puisse être de courte durée. En quelques jours, les actions Tesla ont pris près de 30 % pour atteindre 900 dollars. Une progression démesurée qui place le constructeur au-dessus de la capitalisation cumulée de General Motors, Ford et Fiat, alors qu’il produit 21 fois moins de voitures.

Tesla bientôt à court de batteries ?

Source : Twitter