Accueil » Actualité » Tesla : en Full Self Driving, une Model 3 évite un accident grâce à son conducteur

Tesla : en Full Self Driving, une Model 3 évite un accident grâce à son conducteur

Une vidéo montrant les capacités de l’autopilote 100% autonome de Tesla montre que cette technologie n’est pas du tout prête pour une utilisation en conditions réelles.

On le sait, Tesla travaille sur des véhicules 100% autonomes. La firme d’Elon Musk développe une solution qui permettrait aux véhicules de tout gérer automatiquement. En l’état actuel, les autopilotes présents sur les véhicules Tesla ne permettent que de gérer des situations bien précises.

L’intervention du conducteur est toujours nécessaire, ce qui en fait plutôt une aide à la conduite qu’un réel pilotage automatique. Une vidéo YouTube sortie récemment montre que la conduite 100% autonome n’est pas encore au point. Il faudra probablement attendre encore un bon moment avant de pouvoir faire confiance à cette technologie.

Crédits : Tesla
Crédits : Tesla

Ce pilote automatique indépendant a été déployé en bêta sur un certain nombre de Tesla. Les premières vidéos n’ont pas tardé à fleurir sur le net, montrant ses capacités. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Tesla a encore du pain sur la planche. L’Autopilot actuel de Tesla a déjà montré ses limites. Cette version 100% autonome ne déroge pas à la règle et devra être perfectionnée pour être viable. La vidéo ci-dessous, réalisée à bord d’une Model 3, montre bien les limites de l’outil.

La Model 3 manque de percuter une voiture en stationnement

Dans cette vidéo, on peut voir que les premières minutes se passent plutôt bien. La voiture gère bien les intersections, les freinages, et les reprises. Après quelques instants, le véhicule arrive à une intersection plus complexe, et c’est la que les choses se gâtent. La voiture s’arrête à l’intersection, tourne sur la gauche, et manque de percuter un véhicule en stationnement sur des places de parking en épi. Sans l’intervention du conducteur, la voiture se serait encastrée sur l’arrière du véhicule en stationnement. Sur cette situation en particulier, il semble que l’autopilote ait été mis en échec par les lignes marquant la place en épi, la confondant avec la route.

Peu après, la Model 3 se déporte pour dépasser un pickup stationné sur le côté de la voie. Jusque-là, pas de problème, la voiture a bien détecté le véhicule et entame le dépassement. Mais arrivée la hauteur du véhicule, la Model 3 effectue un freinage brutal, sans raison apparente. Le conducteur gare ensuite la voiture sur le côté pour faire une pause et reprendre ses esprits.

La conduite se passe ensuite relativement bien, preuve que si la fiabilité n’est pas bonne, tout n’est pas non plus à jeter. Il reste donc beaucoup de travail à Tesla sur cette technologie, bien que les progrès soient tout de même notables.

Tesla Model 3 : qualités, défauts, bilan après un an d’utilisation

Source : The Drive