Accueil » Test » Test Blink Video Doorbell : une sonnette connectée avec de nombreux atouts pour un premier prix

Test Blink Video Doorbell : une sonnette connectée avec de nombreux atouts pour un premier prix

Blink, une marque appartenant à Amazon, vient d’ajouter à sa gamme de caméras de surveillance une sonnette vidéo connectée. Avec son prix très attractif, que faut-il penser de cette nouvelle venue sur le marché ?

sonnette connectee blink video doorbell
8/10

Blink Video Doorbell

Le meilleur rapport qualité-prix

On aime
  • Le prix
  • Très bonne réactivité
  • L’installation sans fil ou avec fil
  • Simplicité d’utilisation
  • Nombreux réglages disponibles
On n’aime pas
  • L’angle de vision trop restreint
  • Devoir donner ses identifiants pour partager le compte
  • Support d’angle en option
  • Pas de vidéos sans abonnement
Verdict :

La sonnette connectée Blink n’est pas exempte de défauts, mais elle affiche un excellent rapport qualité-prix. Son installation est très simple et l’application facile à prendre en main. Les nombreux paramétrages disponibles lui permettent de s’adapter à vos attentes. Mais ceux qui souhaitent en faire un outil de surveillance n’échapperont pas à l’abonnement de 3 euros par mois.

Image 1 : Test Blink Video Doorbell : une sonnette connectée avec de nombreux atouts pour un premier prix

Le marché des sonnettes intelligentes comprend déjà un grand nombre de marques dont l’une qui appartient à Amazon (Ring), mais le géant américain a pourtant décidé d’arriver sur ce marché avec un modèle supplémentaire : la Blink Video Doorbell. Sur le papier, cette dernière ressemble comme 2 gouttes d’eau à la Ring Video Doorbell Wired qui a exactement le même positionnement. Alors quels sont les arguments dont dispose la Blink Video Doorbell ?

Une installation avec ou sans fil

A condition d’être équipé d’une perceuse, l’installation de la sonnette Blink est très simple et il suffit de suivre le tutoriel proposé sur l’application pas à pas. On peut cependant regretter que le support d’angle ne soit pas fourni en standard. Il faudra l’acquérir séparément pour 8 euros environ. C’est lui qui vous permettra selon la configuration de votre porte d’orienter au mieux l’angle de vue. Ce qui peut éviter de filmer la rue puisque la loi interdit de filmer un espace public ou la propriété de quelqu’un d’autre.

Si vous disposez déjà d’un raccordement électrique, vous pourrez la brancher dessus et ainsi prolonger significativement l’autonomie, mais également disposer de la vue temps réel en continu. C’est-à-dire que chaque fois que vous le souhaitez, vous pouvez regarder ce qui se passe derrière votre porte.

En l’absence de câbles électriques, vous pourrez vous contenter des piles fournies dans le package.

Blink video doorbell

L’autonomie annoncée est de 2 ans avec raccordement électrique et le constructeur ne communique pas sur ce point dès lors que l’on est sur piles, mais il est probable que l’on ne dépasse pas 2 mois. Nous n’avons pas eu le temps de vérifier cet élément, mais cela dépendra de toute façon de votre usage, de la qualité de votre connexion, de la météo… On est censé être notifié quand il est temps de changer les piles, mais il est dommage de ne pas pouvoir suivre le niveau de la batterie depuis l’application.

Dans notre configuration de test, la sonnette est située à environ 8 mètres de la box Internet et la liaison s’est effectuée sans problème.  

Vous pouvez également ajouter d’autres éléments, comme une enceinte Alexa, à votre installation assez simplement. En revanche, la marque ne propose pas pour l’instant de Carillon. Seuls ceux qui optent pour le raccordement électrique pourront utiliser leur carillon existant.

Un paramétrage complet à condition d’être abonné

C’est l’un des points forts de cette sonnette, de nombreux réglages sont proposés, mais il vous faudra un peu de temps pour trouver ceux qui vous correspondent. Vous pouvez, par exemple, régler la qualité de la vidéo de jour comme de nuit, la durée des vidéos enregistrées, le temps de réarmement, la sensibilité… Globalement l’interface est bien conçue et on s’y retrouve ans difficulté.  Précisons que la plupart de ces réglages n’ont d’intérêt que si vous disposez d’un abonnement (3 euros/mois).

Blink video doorbell

En revanche, si vous souhaitez partager votre compte Blink avec les autres membres du foyer, il faudra nécessairement communiquer vos identifiants. On aurait préféré un mode administrateur qui permette de donner des droits à des personnes tierces depuis le compte principal. Toutefois, même si tout le monde partage le même compte, chacun peut choisir ce qu’il souhaite recevoir ou non comme notifications.

Comment fonctionne la sonnette ?

Lorsque quelqu’un sonne, vous recevez une alerte sur votre smartphone dans les quelques secondes qui suivent (1 ou 2 secondes suffisent). Nous l’avons testée à distance et la réactivité demeure excellente. Ainsi même si vous n’êtes pas chez vous, vous serez prévenu rapidement.

Point qui semble être déceptif si l’on en croit les forums, le visage de la personne qui sonne ne s’affiche pas directement. Il faut vous rendre dans l’application pour visualiser votre interlocuteur. Ne pas charger l’image immédiatement permet de ne pas ralentir le processus car tout passe par votre réseau Wifi. C’est une caractéristique que l’on retrouve sur la grande majorité des sonnettes connectées sans fil. Cependant certains modèles plus haut de gamme, comme la Google Nest Doorbell, incluent avec les notifications des aperçus de quelques secondes en qualité dégradée pour avoir immédiatement une image de qui est à la porte.

Dans le cas de la Blink, vous allez devoir effectuer quelques manipulations pour voir le visage de votre interlocuteur, mais c’est globalement assez rapide. Une fois la vue temps réel activée, vous pourrez également appuyer sur le micro pour parler avec la personne qui est à votre porte et cela même si vous êtes à des kilomètres de là avec un son d’une qualité tout à fait honorable. Vous avez 60 secondes à partir de la notification pour accéder à la vidéo en direct et déclencher une conversation.  

Image 2 : Test Blink Video Doorbell : une sonnette connectée avec de nombreux atouts pour un premier prix

Les notifications peuvent également être émises par une enceinte Alexa si vous en possédez une. Ceux qui possèdent un Echo Show d’Amazon (la version enceinte connectée avec écran) ne verront pas plus le visage de celui qui sonne sauf à en faire la demande. Nous n’avons pas pu tester ce point, mais c’est ce qui ressort des commentaires utilisateurs.

En revanche, si vous ne répondez pas, la sonnette Blink n’offre pas de fonction de messagerie comme la sonnette connectée Arlo que nous avions testée, mais le prix n’est pas le même (140€ vs 60€ pour la blink).

Un angle de vision un peu trop restreint

Bien qu’ayant scrupuleusement suivi la notice qui préconisait un accrochage à 110 cm du sol, on n’obtient pas toujours une image complète.

Si la personne qui sonne à la porte est grande et se tient relativement près de la sonnette, il est tout à fait probable qu’elle ait la tête coupée. Idem si on dépose un colis au bas de votre porte vous risquez fort de ne pas le voir.

Blink video doorbell

Une détection de mouvements plutôt efficace

Contrairement à d’autres modèles concurrents il n’est pas possible d’affiner la détection en éliminant les véhicules ou les animaux. C’est donc en définissant une zone d’activité assez restrictive que vous pourrez éviter d’être notifié à chaque fois qu’une voiture passe dans la rue. Quelques fausses alertes peuvent cependant se glisser notamment la nuit. A vous de voir si vous souhaitez être prévenu à chaque mouvement ou juste quand quelqu’un sonne à la porte. Un mode Snooze permet aussi de mettre la détection de mouvements sur pause, une fonction utile si vos voisins proches sont en plein déménagement et passent sans cesse devant votre porte.

Image 3 : Test Blink Video Doorbell : une sonnette connectée avec de nombreux atouts pour un premier prix

Lorsque votre période d’essai gratuite de 30 jours s’arrête, vous perdez la possibilité de générer des vidéos lors des détections de mouvement. Vous serez donc notifié, mais vous ne saurez pas ce qu’il se passe. Autant dire qu’il vaut mieux désactiver les notifications si vous ne voulez pas devenir totalement parano en imaginant le pire devant votre porte.

Même sans abonnement vous continuerez d’être prévenu lorsque quelqu’un sonne à votre porte et vous pouvez toujours activer le flux temps réel.

Ceux qui souhaitent vraiment ajouter un caractère de surveillance à leur sonnette ne pourront pas vraiment se passer d’un abonnement. Tout dépend de l’usage que vous souhaitez en faire, mais il est également envisageable de n’activer l’abonnement que quand vous n’êtes pas chez vous.