Accueil » Test » [Test] Canon EOS 70D : le plus complet des boitiers reflex experts

[Test] Canon EOS 70D : le plus complet des boitiers reflex experts

1 : Une construction de très bon niveau 3 : Des performances mécaniques de grande qualité 4 : Un mode autofocus liveview qui privilégie la vidéo 5 : Une évolution limitée de la qualité d’image photo 6 : Un mode vidéo superlatif 7 : Conclusion : l’EOS 70D par rapport à la concurrence

Un pilotage classique et efficace

Image 1 : [Test] Canon EOS 70D : le plus complet des boitiers reflex expertsOn retrouve l’ergonomie classique et performante de la gamme Canon à deux chiffres : barillet de sélection des modes à gauche du viseur, molette proche du déclencheur et roue codeuse à l’arrière. Cette dernière rassemble en son centre un pavé multifonction et une touche de validation. Cet ensemble est à notre goût un peu trop compact et les utilisateurs aux doigts épais risquent d’en pâtir. L’écran tactile permet certes d’accéder aux réglages concernés et de contourner la difficulté, on regrette cependant que ces boutons soient un peu délaissés, un joystick aurait certainement été préférable au pavé.

Si la base ergonomique est classique, quelques nouveautés sont à noter. Ainsi, le curseur dédié au mode vidéo issu des modèles professionnels prend la place du bouton Liveview et la molette arrière est désormais verrouillable comme sur les modèles de gamme supérieure. On apprécie également l’apparition d’un bouton de sélection du nombre de capteurs autofocus que l’on souhaite utiliser (un, trois ou six) à proximité du déclencheur.

Image 2 : [Test] Canon EOS 70D : le plus complet des boitiers reflex expertsDu point de vue des fonctions, le mode CA (créative auto) issu des modèles amateurs et proposant des filtres à la manière d’applications pour téléphone fait son apparition sur le barillet. Étonnant pour un boitier a priori réservé aux experts qui souhaitent en général maîtriser les détails de leur prise de vue. Dans cette perspective, l’apparition des modes HDR et surimpression nous semble beaucoup plus pertinente.

On note enfin l’ajout d’un mode WiFi permettant le pilotage du boitier via un Smartphone ou une tablette ainsi que la récupération des images en jpeg sans passer par un cordon.

Au chapitre des manques on peut regretter la présence d’une prise synchro-flash. Certes en studio la plupart des utilisateurs se servent aujourd’hui de systèmes radio sans fil, mais dans certains cas les câbles de synchronisation restent utiles (et surtout moins onéreux).

Sommaire :

  1. Une construction de très bon niveau
  2. Un pilotage classique et efficace
  3. Des performances mécaniques de grande qualité
  4. Un mode autofocus liveview qui privilégie la vidéo
  5. Une évolution limitée de la qualité d’image photo
  6. Un mode vidéo superlatif
  7. Conclusion : l’EOS 70D par rapport à la concurrence