Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais…

Le nouveau smartphone haut de gamme de Huawei, le Pura 70 Ultra, met à l’honneur un design élégant et des aptitudes photographiques avancées. D’autre part, il embarque un processeur maison et – malgré l’embargo américain – toutes les applications Google. Il ne lui manque que la 5G !

Sommaire

Image 1 : Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais...
8,5/10

Huawei Pura 70 Ultra

  • Design séduisant
  • Excellente qualité d'affichage
  • Grande autonomie
  • Qualité des photos
  • Zooms optiques et numériques performants
  • Recharge filaire rapide
  • Charge sans fil 80 W
  • Mode macro performant
  • Bonne qualité des haut-parleurs stéréo
  • Performances indignes d'un smartphone haut de gamme
  • Incompatible 5G
  • Pas d'application Google (enfin, en théorie !)

Alors que le constructeur chinois est toujours en conflit avec les Etats-Unis, ce qui l’empêche de proposer certaines technologies sur ses nouveaux smartphones (5G, processeur Qualcomm, Google Mobile Services), Huawei vient de débuter la commercialisation de son dernier vaisseau amiral. Pour l’occasion, le smartphone change de nom. Exit le P60, qui laisse donc la place non pas au P70 mais au Pura 70, qui est désormais décliné en trois modèles : le Pura 70, le Pura 70 Pro et le Pure 70 Ultra.

Comment ce nouveau smartphone haut de gamme, qui fait la part belle à la photographie, s’en sort malgré ces handicaps ? C’est ce que nous allons voir, avec ce test complet du Huawei Pura 70 Ultra.

Quel est le prix du Huawei Pura 70 Ultra ?

Le Huawei Pura 70 Ultra n’est proposé que dans une seule configuration, dotée de 16 Go de mémoire et d’une capacité de stockage de 512 Go. Elle est proposée à 1499 €. Le smartphone s’avère donc légèrement moins cher que le Galaxy S24 Ultra de Samsung, qui – dans sa version équipée de 12 Go de mémoire et 512 Go d’espace de stockage – est commercialisé à 1589 €.

On note également que le Pura 70 Ultra est vendu 100 € de plus que le P60 Pro. En effet, ce dernier était proposé à 1399 € lors de son lancement (celui-ci n’embarquait “que” 12 Go de mémoire et 512 Go d’espace de stockage).

Bon point, jusqu’au 11 juin, les constructeur offre les écouteurs Bluetooth Huawei FreeBuds Pro 3 (valeur de 179 €) ainsi qu’une coque de protection (valeur de 49 €).

Sachez également que Huawei propose deux autres Pura 70, plus abordables. Ces derniers sont dotés d’un design plus conventionnel (dos en verre) et d’un équipement un peu moins sophistiqué :

  • Le Pura 70 Pro, vendu 1199 € avec 12 Go de mémoire et 512 Go d’espace de stockage offre la même surface d’affichage, mais avec des capteurs photo différents et une batterie un peu plus petite.
  • Le Pura 70 “tout court” est quant à lui accessible pour 999 € (12 Go de mémoire et 256 Go de stockage). Il embarque un écran légèrement plus petit (6,6 pouces) et plat (les deux autres modèles ont un écran incurvé).

Quelles sont les caractéristiques techniques du Huawei Pura 70 Ultra ?

Les trois caractéristiques les plus originales du Pura 70 Ultra sont :

  • Un design séduisant, avec un dos en cuir.
  • Son processeur “made by Huawei”
  • Un équipement photo sophistiqué, avec en particulier une ouverture variable pour l’objectif principal, associé à un très gros capteur (1 pouce), et un téléobjectif rétractable.

On retrouve aussi d’autres spécificités, qui caractérisent généralement un smartphone haut de gamme, comme l’étanchéité totale, la recharge sans fil ainsi qu’un affichage LPTO précis et lumineux.

  • Processeur : Huawei Kirin 9010
  • Mémoire : 16 Go
  • Stockage : 512 Go
  • Écran : OLED 6,8 pouces, 2844 x 1260 pixels (460 ppp), LTPO 1-120 Hz, 2500 nits max, HDR
  • Objectif grand-angle : capteur 50 mégapixels, 23 mm, stabilisation optique, f/1.6-f/4.0
  • Objectif ultra grand-angle : capteur 13 mégapixels, 13 mm, f/2.2
  • Téléobjectif macro : capteur 50 mégapixels, OIS, f/2.1, zoom optique 3,5x
  • Caméra frontale : 13 mégapixels, f/2.4
  • Vidéo : 4K @ 60 images par seconde
  • Batterie : 5200 mAh, recharge filaire 100 W, recharge sans fil 80 W
  • Connectivité : Wi-Fi 6, Bluetooth 5.2
  • Dimensions  : 16,3 x 7,5 x 0,84 cm
  • Poids : 226 grammes
  • OS : EMUI 14.2
  • Résistance : IP68, protection d’écran Kunlun Crystal Armour
  • Divers : Lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, reconnaissance faciale, haut-parleurs stéréo

Peut-on survivre sans Google et la 5G ?

Les habitués d’Android seront étonnés qu’on ne leur demande pas leur identifiant / mot de passe Google lors de la configuration du Pura 70 Ultra. Or, comme nous l’avons déjà dit, vu les déboires entre Huawei et le gouvernement et les sociétés US, c’est donc tout à fait normal. Néanmoins, le smartphone fonctionne sous EMUI 14.2, basé sur Android 12.

Donc, en raison de l’embargo qui est toujours en cours, Huawei n’a pas accès aux applications de Google, comme Gmail, Maps, Youtube, Drive, Agenda, etc. Enfin… en théorie ! Car en pratique, il y a moyen de retrouver ses mails, son chemin ou ses vidéos préférés, et donc au final d’utiliser le Pura 70 Ultra (presque) comme si aucun restriction ne s’appliquait.

Tout d’abord, au lieu d’utiliser le Google Play Store pour trouver des applications, Huawei met à disposition son AppGallery pour rechercher celles-ci, les télécharger et les installer. Et si l’application qu’on recherche n’y figure pas, il suffit de lancer Petal Search pour trouver l’APK correspondant et l’installer en quelques clics.

D’autre part, si vous utilisez Gmail, l’application Email de Huawei vous permet de configurer votre compte en quelques secondes, ainsi que de nombreux autres comptes de messagerie (Yahoo par exemple).

Enfin, si on a vraiment besoin de certaines fonctions spécifiques de Google, comme Photos ou Drive, il suffit de télécharger certaines applications, comme GBox ou Aurora Store, qui permettent de les installer très facilement (ainsi que toutes les autres applications Android). Il suffit de quelques clics et on accède à son agenda, à ses vidéos Youtube ou à ses documents partagés de Google Drive.

Pour le reste, aucun problème pour installer Netflix, Spotify, Deezer, Waze, Airbnb, Uber, Tiktok, Snapchat, Disney+, Prime Video, Steam, Instagram, Facebook, CityMapper, Bandcamp, MTG Arena, etc. En fait, il est très difficile de citer une application qui reste introuvable.

Pour ce qui est de l’absence de la 5G, chacun jugera selon ses besoins. Cela ne devrait toutefois pas être un drame pour un grand nombre d’utilisateurs, pour qui les performances de la 4G suffisent la plupart du temps.

Enfin, on peut signaler que Huawei n’a pas communiqué – comme Google ou Samsung – sur les étonnantes capacités du Pura 70 Ultra en matière d’intelligence artificielles. Le constructeur a semble-t-il fait l’impasse sur cette tendance, bien que sa puce Kirin 9010 intègre un NPU.

En revanche, Huawei met en avant le pilotage du smartphone à distance, grâce à certains “gestes intelligents”. Par exemple, il suffit de montrer la paume de sa main au capteur photo frontal et de la refermer pour déclencher une capture d’écran (cette manipulation est quelque peu redondante avec celle qui consiste à taper deux fois avec son index sur l’écran pour arriver au même résultat !). Ce geste peut être néanmoins être utile dans certaines situations. De même, un autre geste de la main permet faire défiler l’écran verticalement. Pourquoi pas ? Si on ne peut pas toucher l’écran.

Huawei Pura 70 Ultra

Image 9 : Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais...

  • Huawei Pura 70 Ultra

    1499€

  • Huawei

    1499€

Un design quelque peu massif, mais séduisant !

Smartphone haut de gamme oblige, le Pura 70 Ultra embarque un grand écran. Du coup, le smartphone est un beau bébé, qui accuse un poids de 226 grammes. Ses dimensions sont de 16,3 x 7,5 x 0,84 cm. Il se distingue du premier coup d’œil de la plupart de ses concurrents (et de ses petits frères, les Pura 70 et Pura 70 Pro), dont le dos est généralement constitué de verre ou de céramique, par son bloc optique triangulaire et par son revêtement dorsal en cuir Vegan, qui arbore un quadrillage discret du plus bel effet.

Ce dernier est disponible en trois couleurs : noir, vert ou marron. Et si ce type de design n’est pas une première, il faut reconnaître qu’il procure une surface très agréable au toucher, tout en ayant l’avantage de ne pas retenir les traces de doigts.

Pour le reste, le Pura 70 Ultra intègre un cerclage en aluminium et une protection d’écran annoncée comme hautement résistante, car constituée d’un verre “Kunlun Crystal Armour”. D’autre part, on note que le bloc optique triangulaire est plutôt imposant. D’ailleurs, comme celui-ci n’est pas centré, le smartphone ne repose pas à plat sur une table et peut basculer légèrement si on l’utiliser d’une main lorsqu’il est dans cette position.

Le Huawei Pura 70 Ultra est certifié IP68, ce qui est le gage qu’il ne devrait subir aucun dysfonctionnement s’il se retrouve immergé (à faible profondeur et pendant une courte période) et qu’il ne craint rien non plus dans des environnements très poussiéreux ou sablonneux.

La petite trappe située près du port USB C donne accès à deux emplacement qui peuvent accueillir autant de cartes nano SIM (en 4G seulement, rappelons le !). Signalons qu’il n’est plus possible d’ajouter une carte mémoire de type NanoMemory, comme sur le P60 Pro, qui aurait permis d’étendre la capacité de stockage.

Pour l’audio, ceux quine désirent pas utiliser un casque ou des écouteurs Bluetooth (puisque la prise casque manque à l’appel !) peuvent bénéficier des bonnes performances des haut-parleurs stéréo du smartphone. Ceux-ci délivrent une bonne qualité audio dans l’ensemble, avec – surtout – une puissance appréciable sur si désire mettre un peu d’ambiance dans une pièce en écoutant de la musique. Bien sur, comme toujours les basses demeurent quelque peu en retrait. Toutefois, globalement, le Pura 70 Ultra tire son épingle du jeu dans ce domaine.

Un affichage performant à tous points de vue

Le Huawei Pura 70 Ultra est doté d’un grand écran OLED, de 6,8 pouces de diagonale. Ce dernier affiche des images dans une définition maximale de 2844 x 1260 pixels. Toutefois, lorsque cette précision n’est pas indispensable, il est possible de basculer dans un mode basse définition (1896 x 840 pixels), afin d’économiser de l’énergie. On peut également laisser le système décider quel mode exploiter selon l’application en cours d’utilisation (mode Résolution intelligente).

On voit donc que si la définition de l’écran est supérieure à celle de bon nombre de smartphones de milieu de gamme (Samsung Galaxy A55 ou Galaxy S24), elle est équivalente à celle du Honor Magic6 Pro et moins précise que celle de l’écran de certains autres modèles haut de gamme, comme le OnePlus 12 ou les Galaxy S24+ et S24 Ultra de Samsung.

L’écran du Pura 70 Ultra est capable de supporter une fréquence maximale d’affichage de 120 Hz. Et, grâce à la technologie LTPO, le taux de rafraichissement peut varier entre 1 et 120 Hz, en fonction de l’application en cours d’utilisation (pas besoin de 120 Hz quand on regarde des photos ou quand on écoute de la musique. Une fréquence minimale suffit), si on utilise le mode Dynamique. On peut bien sur également faire en sorte que la fréquence soit toujours de 60 Hz ou 120 Hz.

Pour ce qui est des performances d’affichage, le constructeur annonce une luminosité maximale de 2500 nits en pic. Pour cela, il fait activer l’option Luminosité automatique et se trouver dans un environnement extrêmement lumineux, comme en extérieur et en plein soleil.

Lorsque ce paramètre est désactivé, les mesures que nous avons réalisées avec notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus, avec le profil Couleurs normales, donnent les résultats suivants :

  • Luminosité maximale de 631 nits. Ce résultat est très satisfaisant et confirme la bonne sensation visuelle que l’on a si on utilise le smartphone avec une luminosité d’affichage élevée.
  • Température des couleurs moyenne de 6647 K. Cette valeur est très proche de 6500 K, celle qui est recherchée si on désire une colorimétrie parfaitement neutre.
  • Delta E moyen de 2,2. Cela indique que la fidélité des couleurs est assurée.

Si on utilise le profil appelé Couleurs vives, les résultats demeurent satisfaisants et on constate nettement que la colorimétrie devient globalement plus froides (température moyenne qui passe à 7533 K, ce qui indique que les couleurs tirent un peu plus vers le bleu).

Les performances d’un smartphone de milieu de gamme !

Faute de pouvoir faire appel à un processeur Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3, à l’instar de tous ses concurrents, le Pura 740 Ultra est équipé d’une puce conçue par Huawei, appelée Kirin 9010. Celle-ci a la particularité d’intégrer pas moins de 12 cœurs :

  • 2 cœurs à hautes performances cadencés à 2,3 GHz
  • 6 cœurs cadencés à 2,18 GHz
  • 4 cœurs économiques cadencés à 1,55 GHz

Cette structure est à comparer avec celle de la star des processeurs haut de gamme actuel, le Snapdragon 8 Gen 3. Ce dernier intègre 8 cœurs, nettement plus véloces que ceux du Kirin 9010. En effet, le premier est cadencé à 3,3 GHz; 5 autres fonctionnent à 3,0 GHz; les deux derniers, quant à eux, ont une fréquence de 2,3 GHz.

De son côté, le processeur Samsung Exynos 2400, présent dans les Galaxy S24 et Galaxy S24+, intègre lui aussi 8 cœurs : 1@3,2 GHz, 2@2,9 GHz, 3@2,6 GHz et 4@2,0 GHz. Enfin, le processeur Samsung Exynos 1480, présent dans le récent Galaxy A55, modèle de milieu de gamme, exploite pour sa part 4 cœurs cadencés à 2,75 GHz et 4 autres fonctionnant à 2,0 GHz.

Image 17 : Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais...

Les scores obtenus par la puce Kirin 9010 avec l’application Geekbench ne sont pas très élogieux. Ils sont respectivement de 1090 et 4036, en mode single core et multi-core, et s’avèrent donc assez proches de ceux de l’Exynos 1480 de Samsung, voire même d’un Snapdragon 8+ Gen 1, que l’on trouvait par exemple – début 2023 – dans le Xiaomi 12T Pro. Bref, la puce de Huawei affiche donc de très faibles performances pour un smartphone haut de gamme !

Pour les opérations graphiques, le Kirin 9010 intègre le GPU Maleeon 910. Et, encore une fois, ses performances graphiques correspondent à un composant de milieu de gamme (au mieux !). En effet, il obtient des scores 3D Mark Time Spy / Time Spy Extreme de 5780 / 1576. Si ceux-ci sont meilleurs que les indices observés avec la puce Exynos 1480 de Samsung (3895 / 912), ils s’avèrent très inférieurs à ceux obtenus par l’Exynos 2400 (2600 environ avec Time Spy Extreme).

Bien sur, si on utilise le Pura 70 Ultra pour lire ses mails, chercher des informations sur le Web, prendre des photos et les poster sur les réseaux sociaux ou les envoyer à ses proches, et pour effectuer d’autres tâches “basiques” (écouter de la musique ou regarder des vidéos Netflix ou Youtube), le processeur Kirin 9010 ne pose aucun problème en termes de réactivité.

En revanche, si on aime se détendre régulièrement en jouant, l’expérience sera moins concluante qu’avec la puce Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3. Certes, les jeux fonctionnent, mais pas dans les meilleures conditions possibles. Par exemple, Fortnite n’a voulu fonctionner qu’avec un maximum de 30 images par seconde (contre 60 images par seconde avec les autres smartphones haut de gamme), et avec la plus basse qualité d’affichage.

Des aptitudes photo très convaincantes

Le Huawei Pura 70 Ultra est doté de trois capteurs dorsaux. Le capteur principal – de 50 mégapixels – a une taille peu courante pour un smartphone : 1 pouce. Du coup, ses photosites sont en mesure de recueillir plus de lumière qu’un capteur plus petit de même définition, ce qui permet – en théorie – de générer des images de grande qualité.

Il est associé à un objectif équivalent à un 27 mm. Le duo capture par défaut des photos en 12,5 mégapixels puisque le capteur exploite la technologie Quad Pixel Binning, pour améliorer la qualité des clichés pris dans des conditions d’éclairage difficiles, la nuit en particulier. Il faut faire appel au mode Haute résolution pour que les photos soient vraiment prises en 50 mégapixels, ce qui permet de réaliser des recadrages précis. D’autre part, le capteur bénéficie d’un système de stabilisation optique (OIS), afin de réduire au maximum les risques de photos floues.

L’objectif principal a deux particularités. La première réside dans le fait qu’il est rétractable. Ainsi, dès qu’on accède au module photo, celui sort très légèrement de son logement. Et il retrouve sa position initiale dès qu’on en sort. On retrouve même un petit bruit du moteur lorsque l’objectif sort du smartphone ou rentre (le même que sur les appareils photo numériques compacts par exemple).

La seconde originalité est que son ouverture est variable, de f/1.6 à f/4.0. Cela permet de jouer avec la profondeur de champ et d’obtenir un arrière plan flouté (f/1.6) ou net (F4.0). Il faut se placer dans le mode Pro pour exploiter cette possibilité.

Le second objectif Objectif est appelé “macro télé photo” par Huawei. Associé à un capteur 50 mégapixels, il offre un zoom optique 3,5x (et 100x numérique maximum). Il est équipé lui aussi d’un dispositif de stabilisation optique et son ouverture est de f/2,1.

Au final, c’est donc comme si on disposait d’un objectif 13-2700 mm, même si, comme nous allons le voir, les photos capturées avec un zoom supérieur à 50x (soit 810 mm) sont difficilement exploitables.

Comme son nom l’indique, cet objectif offre en plus la possibilité de réaliser des photos en mode macro, avec un zoom pouvant aller jusqu’à 35x. Grâce à ce dernier, il n’est pas indispensable de placer le smartphone à quelques centimètres de son sujet pour réaliser des gros plans précis.

L’opération est toutefois assez délicate, car – comme toujours lorsqu’on utilise un fort facteur de grossissement – le moindre mouvement, de la main ou de l’objet photographié, au moment de viser ou d’appuyer sur le déclencheur peut générer une photo ratée.

Enfin, le dernier objectif permet de réaliser des photos en mode ultra grand angle. Equivalent à un 13 mm, il est associé à un capteur de 13 mégapixels.

De jour, les aptitudes photographiques du Huawei Pura 70 Ultra sont excellentes, avec les objectifs grand angle et ultra grand angle. La précision et la colorimétrie des clichés sont de premier ordre. De plus, l’objectif ultra grand angle ne déforme quasiment pas les images, sur les côtés gauche et droit.

Image 27 : Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais...
Grand angle

Pour ne rien gâcher, la capture des photos s’effectue à très grande vitesse, ce qui permet de “mitrailler” ou de prendre un cliché net d’un objet qui se déplace rapidement. D’autre part, trois filtres, appelés Xmage, peuvent être utilisés pour obtenir des couleurs plus éclatantes, plus claires ou pour shooter en noir et blanc.

Comme on peut le voir sur les exemples ci-dessous, les performances du téléobjectif sont également excellentes. Les photos générées avec les zooms optiques 2x et 3,5x fourmillent de détail. Le smartphone parvient même à maintenir une qualité très satisfaisante avec un zoom numérique 10x, 20x, voire 30x.

On se surprend même à constater qu’il n’est pas rare d’utiliser un zoom numérique 50x et d’obtenir des photos assez précises, avec des d’objets aux contours bien lissés – certes – mais sans que le résultat global ne soit dégradé au point de ne pas pouvoir être exploité.

Au-delà du zoom 50x, il ne faut vraiment pas être très exigeant pour se satisfaire des photos capturées. Quoi que…

Zoom 10x et au-delà

Image 46 : Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais...
Zoom 10x

De nuit, comme souvent, les performances varient selon l’objectif utilisé. De plus, les résultats dépendent également du temps pendant lequel il faut rester immobile. Car le temps de pose peut être assez long (de deux à plus de 5 secondes), ce qui rend les opérations assez difficiles.

Comme on peut le voir sur les exemples ci-dessus, dans quasiment tous les cas, lors de nos tests, l’objectif et le capteur ultra grand angle ne sont pas avérés satisfaisants. Souvent, nos photos ont été floues et ne comportaient qu’un minimum de détail lorsqu’on les regardait sur un grand écran (moniteur ou TV). En revanche, elles font illusion si on les consulte sur l’écran d’un smartphone. Dans ce cas, il est donc envisageable d’utiliser ce mode et de partager les clichés obtenus avec ses proches.

En revanche, avec l’objectif et capteur grand angle, les photos capturées dans des conditions d’éclairage défavorables s’avèrent d’excellente qualité, avec des objets bien détaillés ! On peut toutefois émettre une petite réserve sur le fait que la colorimétrie est – parfois – très (trop) chaude. En effet, dans certaines situations, il semblerait que l’obscurité, qui résulterait de l’absence d’une source lumineuse très proche, soit remplacée par des teintes orangées, voire rougeâtres. Heureusement, les outils de retouche photo permettent de rétablir une colorimétrie plus neutre.

Enfin, les photos réalisées en mode portrait (capteur dorsal principal) et les selfies (capteur frontal de 13 mégapixels) s’avèrent précis, quelles que soient les conditions d’éclairage.

De nuit, les selfies sont peuvent être faits dans des endroits très peu éclairés, puisque une partie de l’écran est utilisée pour éclairer l’utilisateur (en affichant de grandes zones blanches). Le résultat final est alors satisfaisant, malgré l’obscurité.

Image 62 : Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais...
Selfie (capteur frontal)

Une autonomie qui le classe parmi les meilleures

La batterie de 5200 mAh du Huawei Pura 70 Ultra est légèrement plus grosse que celle – de 5000 mAh – que l’on trouve dans la plupart des smartphones, même haut de gamme (Samsung Galaxy S24 Ultra, Xiaomi 14 Ultra, etc.). On commence toutefois à voir des smartphones mieux équipés, comme le OnePlus 12 que nous avons testé en février (5400 mAh), l’Asus ROG Phone 8 Pro (5500 mAh) ou le RedMagic 9 Pro (6500 mAh !).

Ainsi doté, le smartphone a fonctionné sans interruption presque 17 heures (16 heures et 48 minutes et 16 heures et 56 minutes lors de nos deux tests), avec le test d’autonomie Modern Office de l’application PC Mark (en mode 60 Hz). Ce résultat illustre le fait que le Pura 70 Ultra est un smartphone très endurant. Avec ce benchmark, le smartphone n’est surpassé que par le ROG Phone 8 Pro d’Asus (18 heures et 04 minutes en mode Ultra durable 60 Hz, et 18 heures et 22 minutes en mode Dynamique).

A lire aussi > Test Xiaomi 14 Ultra : un smartphone performant doublé d’un appareil photo impressionnant

Et c’est encore plus visible si on désire regarder des vidéos en streaming. En effet, lors de nos tests, le smartphone a vu le niveau de charge de sa batterie ne baisser que de 20 % après la lecture en boucle d’un film, sur Netflix, pendant 6 heures. Cela permet d’envisager une autonomie totale en streaming vidéo d’environ 30 heures, ce qui est tout simplement le meilleur résultat observé depuis longtemps. Ce dernier se paye le luxe d’être légèrement supérieur à l’autonomie en streaming vidéo que nous avons mesurée avec le Samsung Galaxy S24 Ultra et son processeur Snapdragon 8 Gen 3.

Dernier bon point, le chargeur fourni, d’une puissance de 100 W, permet à la batterie de se recharger à hauteur de 45 % en seulement 15 minutes (le constructeur annonce 50 %) et à hauteur de 81 % en une demie heure. Et si on attend 10 minutes de plus, la batterie est presque totalement rechargée (97 %). La recharge filaire est donc très rapide !

Et – si on dispose de l’équipement de recharge sans fil adéquat – il est même possible de recharger la batterie à grande vitesse, puisque le Pura 70 Ultra supporte ce mode avec une puissance maximale de 80 W !

Signalons une dernière originalité : le bloc d’alimentation fourni dispose d’un double connecteur, pour le branchement d’un câble USB C / USB C ou USB A / USB C. Pratique !

Notre verdict

Image 1 : Test Huawei Pura 70 Ultra : photo, autonomie et écran proches de l’excellence mais...
8,5/10

Huawei Pura 70 Ultra

  • huawei pura 70 ultra

    1,499.99€

  • 1,499.99€

    Voir l’offre

On aime
  • Design séduisant
  • Excellente qualité d'affichage
  • Grande autonomie
  • Qualité des photos
  • Zooms optiques et numériques performants
  • Recharge filaire rapide
  • Charge sans fil 80 W
  • Mode macro performant
  • Bonne qualité des haut-parleurs stéréo

On n’aime pas
  • Performances indignes d'un smartphone haut de gamme
  • Incompatible 5G
  • Pas d'application Google (enfin, en théorie !)

Verdict :

En définitive, le Huawei Pura 70 Ultra est un smartphone convaincant sur de nombreux critères, comme la qualité d’affichage, les aptitudes photographiques ou encore l’autonomie. Sans oublier un design original et séduisant ! Mais, si l’absence – en standard – des applications Google est un problème qui se contourne facilement, et si l’absence de la 5G peut ne pas être un énorme problème pour un grand nombre d’utilisateurs, il reste que son processeur Kirin 9010 est à la peine lorsqu’il s’agit de jouer, ce qui peut constituer un sérieux handicap par rapport aux autres smartphones haut de gamme, équipés de la dernière puce Qualcomm. Si on n’est pas joueur, en revanche, les modestes performances du processeur Huawei suffisent la plupart du temps.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !