Accueil » Test » Test Nest Audio : la nouvelle enceinte Google Home a-t-elle plus de coffre ?

Test Nest Audio : la nouvelle enceinte Google Home a-t-elle plus de coffre ?

Nest Audio remplace Google Home. En 2020, Google fait évoluer son enceinte connectée. Une nouvelle version qui étrenne un design réinterprété ainsi que des capacités audio plus poussées.

Image 2 : Test Nest Audio : la nouvelle enceinte Google Home a-t-elle plus de coffre ?
7,5/10

Google Nest Audio

99,99€ > Fnac
On aime
  • Un design réussi
  • Un son précis
  • Le rapport prestations/prix
  • La simplicité d'utilisation
On n’aime pas
  • Manque de basses
  • Le son adaptatif qui ne fonctionne pas comme on voudrait
Verdict :

Google Home portait haut les mérites de Google Assistant. Nest Audio pousse plus avant en lui adjoignant une qualité sonore respectable. Enfin, presque respectable. Il lui manque des basses pour exceller. Mais pour son prix, le Nest Audio propose déjà une expérience solide. Multiroom, Google Assistant, son clair, adaptation automatique du volume. On a une petite enceinte compacte et discrète qui remplace avantageusement la Google Home.

plus

De nombreuses marques lancent leurs enceintes intégrant Google Assistant. On pense en particulier à Bose et son très bon Portable Home Speaker. Mais à l’instar des smartphones, Google possède aussi sa ligne de produits en propre. Côté audio, c’était la Google Home qui avait ouvert la route en 2016. Elle a été rejoint par la Google Home Mini. Celle-ci a changé de nom l’an dernier pour devenir le Nest Mini. Il en va de même en 2020 pour la remplaçante de la Google Home.

On accueille donc le Nest Audio, une enceinte connectée repensée. Si la Google Home était surtout intéressante pour sa partie connectée, elle n’offrait pas une qualité sonore exemplaire. Pour avoir plus, il fallait se tourner vers la Google Home Max beaucoup plus chère. Voilà la raison d’être de le Nest Audio qui va chercher à se positionner face au coeur du marché des enceintes connectées, en plein essor.

Google nest audio conception
Google Nest Audio – Crédit : Google

Prix et disponibilité

Nest Audio est disponible en précommande. Son lancement effectif est fixé au 15 octobre en France. Son prix est de 99,99 € (170 € pour deux). A moins de 100 €, difficile de trouver des produits comparables. On retient la JBL Link Music, mais qui n’a qu’un seul haut-parleur. La LG WK7, un peu ancienne, a plus de coffre mais pêche par quelques défauts d’assemblage et des aigus trop présents. Et ce sont à peu près les seules dans cette gamme de prix (si l’on excepte l’ovni Motorola Sonic Sub 630). Pour avoir mieux, il faut mettre plus cher. A 170 € on atteint la Bose Evolve et à 199 € c’est l’UXBridge Voice de Marshall que nous avions testée à la rentrée et qui a du coffre.

Une enceinte connectée épurée et discrète

Google a complètement revu son enceinte. Si sa forme tarabiscotée avait clairement aidé à l’identification de la Google Home de 2016, on en revient à des lignes plus sobres, intemporelles. Discrétion, voilà ce qu’inspire Nest Audio. Il est disponible en deux coloris : galet ou charbon. Des tons neutres qui se fondent dans la plupart des intérieurs.

Google a adopté une structure arrondie et passe-partout. On a un rectangle aux bords arrondis. Rondouillard, le Nest Audio se couvre d’une finition en tissu mesh. Une habitude chez Google qui en revêt aussi bien ses enceintes que les coques de ses smartphones Pixel. Sa coque est composée à 70% de plastique reçyclé. Une donnée qui suit la tendance actuelle de Google qui met en avant la construction responsable de ses produits, comme le Pixel 5 et son châssis en aluminium recyclé.

Nest Audio : l’enceinte sédentaire

Si les mensurations de l’enceinte demeurent très contenues (175x124x78 mm), son poids se fait sentir avec près d’1,2 kg sur la balance. Cependant, précisons d’emblée que ce ne devrait pas être un problème. Nest Audio est contraint à usage sédentaire. En effet, point de batterie dans cette enceinte. Elle est à raccorder à la prise secteur. On relève d’ailleurs à ce sujet que Google a opté pour un connecteur d’alimentation coaxial. Une demi-faute à notre avis. L’USB-C étant la norme, il n’aurait pas été plus compliqué de choisir cette connectique. Reste que Nest Audio n’est pas destiné à bouger de place intempestivement.

micro coupé assistant nest audio
Google Nest Audio – Crédits : Edouard le Ricque / Tomsguide.fr

Placée à l’arrière de l’enceinte, cette prise est disposée sous l’unique bouton physique de l’appareil. Un commutateur qui permet de couper physiquement le micro et donc Google Assistant. On avait déjà croisé cette option sur le très bon écran connecté de Google, le Nest Hub Max, ou encore le Smart Display de Lenovo. Un gage supplémentaire pour les garantir plus efficacement le respect de sa vie privée.

Nest Audio : un fonctionnement toujours aussi simple

Google ne révolutionne pas l’approche de son système audio. Pour configurer Nest Audio, on passe toujours pas l’application Google Home. Et c’est une précision importante puisque cela interdit son utilisation par ceux qui n’ont pas de smartphone. Allons même plus loin, Nest Audio fonctionne en Wi-Fi, Chromecast et Bluetooth. Pourtant, pour s’y connecter en Bluetooth, il faut obligatoirement en passer par l’application Google Home afin d’activer son appairage.

touches nest audio
Google Nest Audio – Crédit : Google

Une fois l’appareil connecté au réseau Wi-Fi, il suffit de le piloter depuis n’importe quelle application proposant la diffusion en Wi-Fi. Spotify, Deezer, Castbox, Amazon Kindle (pour les livres audio), on a le choix.

L’enceinte en elle-même ne permet que trois interaction : play/pause et moduler le volume. Toutes sont disposées sur des boutons tactiles invisibles accessibles depuis la surface haute de l’enceinte. Rien à redire là-dessus.

Un son précis, mais pas percutant

Comme dit en introduction, Google a misé sur le son avec son Nest Audio. Là où Google Home intégrait un unique driver de 50 mm et de deux radiateurs passifs, Nest Audio double la mise. Il dispose d’un boomer de 75 mm et d’un tweeter de 19 mm. Le son a été travaillé en interne pour offrir un bon équilibre entre basses, médiums et aigus. Objectif, procurer un son neutre afin de répondre aux attentes des différents styles musicaux, de l’électro au classique.

nest audio google home
Google Nest Audio – Crédit : Google

Nous avons éprouvé ce leitmotiv sur des morceaux divers. On commence avec de l’électro et le titre Entrudo de Worakls. Les aigus et les médiums se détachent bien, c’est agréable. En revanche, ça saute aux oreilles, on manque de basses.

nest audio google
Google Nest Audio – Crédits : Edouard le Ricque / Tomsguide.fr

Une sensation bien plus ténue sur du classique avec le Boléro de Maurice Ravel. Là, les graves ne sont pas prédominantes et ne manquent pas à la compréhension de l’oeuvre. Sur un morceau plus rock, The Sound of Silence de Disturbed, on en prend plein les oreilles grâce à la précision du son qui permet d’entendre tous les mouvements de bouche du chanteur David Draiman. Néanmoins, on est une fois de plus confronté au manque de basses. C’est à se demander si l’enceinte ne s’autorégule pas afin de ne pas saturer. Puisque sur ce point, c’est gagné, le son demeure limpide même à haut volume.

Nous avions sous la main le Nest Hub Max de Google. Nous avions loué cet écran connecté pour ses prouesses sonores. Face à lui, le Nest Audio fait pâle figure. Le Nest Hub Max offre des basses à foison. Bien évidemment, il coûte 250 € contre 100 € pour le remplaçant du Google Home.

Plus de basses dans les podcasts

Google ajoute aussi une fonction de son adaptatif à son enceinte. Il s’agit d’un égaliseur automatique qui règle lui-même le son en fonction du contenu lu. Musique, podcast, livres audio, Nest Audio calibre son rendu à la volée. Sur la lecture d’un podcast (ZQSD), on a en effet noté une différence. Les voix dégageaient beaucoup plus de basses qu’en lecture musicale. Un indice qui ne trompe pas, l’enceinte était posée sur la table, tout comme nos bras et l’on ressentait des vibrations sur le podcast, mais pas sur la musique.

nest audio google
Google Nest Audio – Crédits : Edouard le Ricque / Tomsguide.fr

Google n’oublie pas les amoureux du multiroom. Il est ainsi possible d’associer plusieurs enceintes Google pour créer son univers musical sans discontinuer. Toutes les enceintes Google sont compatibles, de la Home Mini au Nest Audio. Précision intéressante, Google propose un pack de deux Nest Audio afin de bénéficier d’un son stéréo.