Accueil » Dossier » Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation

Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation

Gran Turismo 7 est disponible depuis le 4 mars 2022 sur PS4 et PS5. L’occasion d’un retour sur l’ensemble de sa franchise pour ses 25 ans. Une simulation de courses automobiles saluée dans le monde entier.

Image 1 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo 7 – Crédit : Sony Computer Entertainment

Gran Turismo fête dignement ses 25 ans avec le lancement de Gran Turismo 7 sur PS4 et PS5. Une franchise imaginée par Kazunori Yamauchi et qui perdure depuis 1997. Retour sur l’histoire de la franchise, son concepteur, son principe et ses jeux (à l’exception des hors-séries). L’occasion de voir l’évolution d’une licence de simulation saluée pour sa précision.

À lire > Gran Turismo 7 : voici la grosse différence entre les versions PS4 et PS5

Une franchise destinée aux amateurs de simulations réalistes

Image 2 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo 7 – Crédit : Sony Computer Entertainment

Les simulations de course s’adressent généralement à une niche. Mais ces dernières années, certaines franchises arrivent à atteindre le grand public comme Gran Turismo. À l’époque où Sony fait ses premiers pas sur le marché des consoles, sa PlayStation impressionne par la qualité de ses graphismes. Pour concevoir le premier épisode de la franchise, Polyphony Digital, filiale du nippon, ne souhaite pas proposer une approche arcade comme à l’époque. Le studio préfère renforcer son approche réaliste avec des éléments de simulation pour un résultat passionnant, addictif mais surtout accessible. Dès le premier Gran Turismo en 1997, le joueur peut gagner des millisecondes sur sa course en maîtrisant son bolide.

Pour les joueurs, il n’y avait pas de proposition aussi forte que Gran Turismo. Plutôt qu’imaginer des véhicules, la franchise s’entoure de grands constructeurs. Honda, TVR, Aston Martin, autant de propositions pour les amateurs de course. Pour Sony, il s’agit d’une exclusivité aussi forte qu’un God of War, The Last of Us ou Uncharted.

Kazunori Yamauchi, le créateur de Gran Turismo

Image 3 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Kazunori Yamauchi – Crédit : Spooner Tuner (Wikipédia)

Né à la fin des années 60, Kazunori Yamauchi s’amuse à concevoir des jeux vidéo après ses études. C’est en 1992 qu’il rejoint le groupe Sony. L’homme commence à développer des titres dont certains en lien avec sa passion : l’automobile. Désormais à la tête d’une petite équipe, le créateur commence à concevoir ce qui sera Gran Turismo. Si ce dernier conçoit des jeux avant cette franchise, elle reste l’œuvre majeure de sa carrière.

Depuis 1997 à nos jours, Kazunori Yamauchi développe tous les épisodes de la licence. Il dirige le studio Polyphony Digital, externe à Sony, décrit comme perfectionniste mais surtout immense fan d’automobile. Vous ne serez pas surpris, le créateur détient plusieurs voitures de collection.

Du gameplay réaliste de Gran Turismo

En termes de gameplay, la franchise garde la même formule et la peaufine depuis plus de 20 ans. Preuve que dès ses débuts, Gran Turismo avait la main sur un trésor. En passant un permis de conduire en début de partie, des compétitions se débloquent et donnent accès à certains véhicules. Avec l’argent remporté, il est possible d’accéder à des voitures et d’autres circuits.

Mais la plus grande force de Gran Turismo, c’est sa rejouabilité. Chaque course diffère de l’autre en fonction des adversaires, notamment depuis que le mode en ligne est disponible. La physique se montre également très réaliste pour le plus grand plaisir des amateurs.

En plus des constructeurs automobiles prêts à prêter l’image d’iconiques véhicules, TAG Heuer, fabricant suisse de montres, assure son expertise en termes de chronométrage de précision.

1. Gran Turismo (1997), une révolution dans le jeu vidéo

Image 4 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo – Crédit : Sony Computer Entertainment

En 1997, Gran Turismo débarque sur PlayStation.  Une expérience inédite dans le marché vidéoludique encore loin d’être aussi imposante qu’à l’heure actuelle. Le jeu présentait une image réaliste des courses automobile avec des morceaux entraînant pour les joueurs. Le titre atteint une communauté un peu plus âgée qu’à l’époque.  

Avec Gran Turismo, plus rien n’est pareil. On compte 178 véhicules, plusieurs circuits, une vaste, des mécaniques de conduite plus pointues. Le jeu s’accompagne de la manette DualShock toute neuve de Sony avec des vibrations pour ressentir le plaisir de la course. 

Révolutionnaire à sa sortie, Gran Turismo sert encore de base aujourd’hui.

Gran Turismo compte 11 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

2. Gran Turismo 2 (1999), la formule perfectionnée

Image 5 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo 2 – Crédit : Sony Computer Entertainment

Inévitablement, Sony enclenche la production d’une suite et deux ans plus tard, les joueurs profitent de Gran Turismo 2. Forcément, les joueurs se précipitent sur l’expérience de conduite. Malheureusement, la courte période de développement nuit un peu au jeu avec des bugs et des ventes moins bonnes que son prédécesseur. Mais rien de grave : les critiques adorent !

Il faut dire que les équipes mettent les petits plats dans les grands avec deux disques pour 600 voitures ! On trouve 49 circuits et autant d’ajouts. Gran Turismo 2 propose bien plus de modes de jeu et souhaite atteindre un public néophyte. Un tout-en-un marquant pour la communauté.

Gran Turismo 2 compte 9 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

3. Gran Turismo 3 (2001), place à la PS2

Image 6 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo 3 – Crédit : Sony Computer Entertainment

Puis vient la PS2 et un upgrade majeur pour la franchise avec Gran Turismo 3 (2001). Nous sommes à l’an 2000 et les joueurs demandent une révolution. Si le jeu propose moins de voitures (185 en tout) et de circuits que son prédécesseur, le studio met l’accent sur les graphismes avec beaucoup de nouveautés notables.

Parmi les ajouts, les voitures de F1 rétro, les courses d’endurance de plusieurs heures, une refonte de l’interface désormais classées en fonction du pays et du constructeur. Un incontournable de la console et un passage vers la nouvelle génération.

Gran Turismo 3 compte 15 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

4. Gran Turismo 4 (2005), une expérience très réaliste

Image 7 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo 4 – Crédit : Sony Computer Entertainment

Cet épisode a été lancé un an et demi après le troisième, considéré comme le plus complet des titres de sa catégorie. Les joueurs profitaient de 700 voitures de 80 constructeurs différents pour une expérience équilibrée et plus authentique. En termes de réalisme, beaucoup saluent Gran Turismo 4 comme le digne représentant du genre. Jeremy Clarkson de l’émission automobile Top Gear disait à son propos que la seule manière que le jeu soit plus réel serait « qu’une grosse pointe vous embroche chaque fois que vous vous écrasez ».

Mais le grand public n’a pas forcément mieux reçu l’expérience. Il faut dire que les équipes proposent un titre bien plus exigeant. Moins de fautes pardonnées et la demande d’une maîtrise complète du véhicule pour réussir. Les amateurs adorent Gran Turismo 4 pour son approche mécanique. Chaque bricolage permet de maximiser les performances sur piste.

Aujourd’hui, on le considère comme la pierre angulaire des expériences automobiles. Pas une révolution mais un affinage (peut-être trop exigeant) de la formule.

Gran Turismo 4 compte 12 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

5. Gran Turismo 5 (2010), un épisode ultra complet sur PS3

Image 8 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo 5 – Crédit : Sony Computer Entertainment

La PS3 accueille Gran Turismo 5 et cette console next-gen apporte son lot de nouveautés. Autre première : le monde entier profite du mode en ligne (GT 4 était compatible dans une poignée de régions). Cet épisode apporte des nouveautés comme les dommages physiques et les changements météorologiques. Le cycle jour/nuit en temps réel se présente même sur certains circuits !

On note également la venue des licences World Rally Championship, Super GT et NASCAR. En tout, c’est plus de 1000 véhicules ou encore 71 circuits. Un épisode complet profitant de graphismes encore plus fins en tant que digne représentant de la nouvelle console de Sony.

Kazunori Yamauchi croit tellement en sa licence qu’il officialise Gran Turismo 6 dans la foulée.

Gran Turismo 5 compte 11 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

6. Gran Turismo 6 (2013), des ventes moins imposantes

Image 9 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo 6 – Crédit : Sony Computer Entertainment

Ce sixième titre de la franchise principale reste une belle expérience avec près de 1200 véhicules, une refonte des menus, des graphismes améliorés avec un nouveau moteur physique, etc. Sans apporter de gros changements, l’expérience reste efficace en termes de réalismes. On trouve des fonctionnalités amusantes comme la possibilité de créer un circuit à partir des données GPS de votre propre voiture dans l’IRL.

Le titre sort en 2013 et beaucoup craignaient un retard, les informations à son propos étant maigres.

Gran Turismo 6 compte 2 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

7. Gran Turismo Sport (2017), l’entre-deux sur PS4

Image 10 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Gran Turismo Sport – Crédit : Sony Computer Entertainment

Si nous n’avons pas intégré les hors-séries dans cette liste, impossible de ne pas parler de Gran Turismo Sport. Car avant la sortie de Gran Turismo 7 en 2022, les joueurs ne sont pas restés sans jeux à se mettre sous la dent entre la PS3 et l’actuelle génération. Il s’agit d’un titre PS4 mais également PSVR avec la promesse d’une immersion renforcée. Si ce mode se montre limité, on salue un premier pas en direction de cette technologie. La compatibilité avec cette technologie rend Gran Turismo Sport intéressant à bien des égards, épousant son envie d’être une simulation réaliste depuis 1997.

Plusieurs nouveautés sont à noter comme la venue de la licence Porsche, EA l’ayant perdu. On trouve les modes campagne, sport et arcade. Dès sa sortie, Gran Turismo Sport propose 180 véhicules mais enrichit son garage progressivement via des mises à jour.

Gran Turismo Sport compte 3 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

8. La PS5 accueille Gran Turismo 7 (2022), nouvel épisode aux belles promesses

Image 11 : Gran Turismo 7 : retour sur 25 ans de courses automobiles sur PlayStation
Crédit : Sony Computer Entertainment

Puis après 25 ans de jeux et autant d’expériences, de choix éditoriaux divers et autres, Gran Turismo 7 fait son apparition le 4 mars 2022. Un épisode encore plus beau et photoréaliste que les précédents, notamment dans sa version PS5 (le titre est disponible sur PS4 également). Polymorphy Digital pousse toujours plus loin le sim racing avec une immersion et un réalisme toujours plus poussés. C’est simple : mieux vaut jouer à Gran Turismo 7 avec un volant pour ressentir tout le plaisir d’une conduite précise et millimétrée.

En tout, Gran Turismo 7 propose 420 véhicules emblématiques sous licence, 84 pistes sur 29 circuits dans des pays comme la France, l’Italie, le Japon, les USA, etc.

Ce nouvel épisode marque également le retour d’événements spéciaux et autres championnats.