Accueil » Actualité » Un gros astéroïde a frôlé la Terre et c’est une aubaine pour les scientifiques

Un gros astéroïde a frôlé la Terre et c’est une aubaine pour les scientifiques

2001 FO32 est l’astéroïde le plus gros à s’approcher de la Terre pour cette année 2021. Classé comme potentiellement dangereux, il est passé à un peu plus de 5 fois la distance Terre — Lune.

Découvert en 2001, cet astéroïde est passé tout près de la Terre ce dimanche, à savoir environ 2 millions de kilomètres. En 2008, il avait fait un passage dans le voisinage de Mercure en s’approchant à 14 millions de kilomètres de celle-ci. Malgré une période de révolution de 810 jours, il ne devrait repasser à proximité de notre planète qu’en 2052.

astéroïde
Vue d’artiste d’un astéroïde à proximité de la Terre. Crédit : pixabay

S’il n’était pas possible de le voir à l’œil nu, les astronomes amateurs ayant un télescope de 20 cm de diamètre ont pu le suivre à condition d’avoir des conditions d’observation favorables. L’astéroïde est passé prêt de la Terre à la vitesse de 124 000 km/h, ce qui bien supérieur aux vitesses habituelles.

Une aubaine pour les scientifiques.

La distance peut paraître faible face à l’immensité de l’univers, mais ce n’est pas vraiment ce qui intéresse les scientifiques dans ce passage. En effet, de nombreux astéroïdes « frôlent » la Terre sans pour autant présenter de réelle menace.

Ce qui intéresse les scientifiques avec 2001 FO32, c’est de pouvoir étudier plus précisément la composition de la surface de l’astéroïde. En effet, ce rocher daterait de la formation du système solaire et les chercheurs sont friands de toutes sources d’information qui dateraient de cette époque pour améliorer notre compréhension de l’événement.

Pour déterminer la composition de la roche, les scientifiques vont étudier la lumière réfléchie. Si un objet rouge nous apparaît de cette couleur, c’est parce qu’il absorbe toutes les autres couleurs et ne reflète que le rouge. Pour l’étude de l’astéroïde, les scientifiques vont procéder de la même manière. En comparant le spectre de la lumière émise par le soleil et celui réfléchi, ils vont pouvoir connaître sa composition de surface. En effet, chaque élément chimique possède ses propres propriétés d’absorption et il est donc possible d’étudier la surface par cette méthode.

Une composition qui pourrait donner des indications aux astronomes sur la formation du système solaire, mais aussi sur le procédé d’apparition de la vie sur Terre. Parmi toutes les théories expliquant la formation de la vie sur notre planète, certaines parlent de briques élémentaires apportées par des astéroïdes. Cette théorie appelée panspermie, longtemps délaissée, n’a pour autant pas été complètement évincée, surtout avec la preuve du passage de voyageurs interstellaires comme Oumuamua.

Un programme pour surveiller les menaces

2001 FO32 est un astéroïde classé comme Objet Potentiellement Dangereux (OPD). Néanmoins, selon les scientifiques, il ne représente aucune menace pour notre planète dans le siècle à venir. Pour être classé comme potentiellement dangereux, un objet doit passer à une distance inférieure à 0,05 Unité Astronomique (soit 7,5 millions de kilomètres) de la Terre et posséder un diamètre supérieur à 150 m.

On dénombre aujourd’hui 1974 OPD dont 208 avec des orbites qui ne sont pas facilement observables. La NASA a répertorié 95 % des astéroïdes de la taille de 2001 FO32 et aucun ne présente de risque de collisions à court terme. Néanmoins pour les 5 % restants et pour les objets interstellaires, les observations et les recherches continuent, car il est important de ne pas oublier qu’il y a 66 millions d’années, un astéroïde a éradiqué les trois quarts de la vie sur Terre.

[Vidéo] Russie : une pluie de météorites souffle une ville

Source : phys.org