Accueil » Actualité » Un superordinateur a calculé 62 800 milliards de décimales du nombre Pi

Un superordinateur a calculé 62 800 milliards de décimales du nombre Pi

Une première pour le monde des mathématiques ! Un superordinateur d’une université suisse a battu le record du monde du nombre de décimales de Pi. Il a effectivement réussi à calculer 62 800 milliards de décimales en 108 jours.

Des chercheurs en Suisse ont battu le record de la valeur la plus précise de la constante d’Archimède, plus communément appelé nombre Pi. Il s’agit effectivement d’une constante puisque Pi est un nombre irrationnel. Sa suite de décimales est donc (supposée) infinie.

Le nombre Pi
Le nombre Pi – Crédit : Gerd Altmann / Pixabay

Jusqu’à présent, le record du monde du nombre de décimales de Pi était détenu par le fondateur d’une organisation à but non lucratif, Timothy Mullican. Il avait calculé 50 000 milliards de décimales en 2020. L’année précédente, une ingénieure de Google, Emma Haruka Iwao, détenait ce record. Elle avait calculé 31 000 milliards de décimales grâce au Google Compute Engine.

Est-ce vraiment utile de calculer autant de décimales du nombre Pi ?

Le 5 août 2021, des chercheurs de l’université des sciences appliquées des Grisons en Suisse ont pulvérisé ce record. Ils ont utilisé un superordinateur du Competence Center for Data Analysis, Visualization and Simulation (DAViS) semblable au superordinateur japonais Fugaku. Ce superordinateur a calculé 62 800 milliards de décimales du nombre Pi après 108 jours et 9 heures précisément.

Ce record n’a pas encore été enregistré auprès du Guinness des records, mais cela ne devrait pas tarder. Quoi qu’il en soit, c’est bien la première fois qu’une valeur aussi précise de la constante Pi a été établie. L’informaticien Thomas Keller qui est le chercheur principal de cette étude a expliqué que : « briser le record n’est qu’un effet secondaire de notre travail de préparation de notre infrastructure informatique de haute performance pour les travaux de recherche et développement ».

En effet, le calcul des décimales du nombre Pi n’avancera pas les mathématiques d’une quelconque manière. Néanmoins, ce calcul est utilisé pour tester la puissance de traitement des ordinateurs. Selon Thomas Keller, cette prouesse est en grande partie due à l’énorme RAM du superordinateur. « Calculer 62 800 milliards de décimales nécessite environ 316 téraoctets de RAM », a-t-il confié. Désormais, ce superordinateur sera utilisé dans le domaine de la dynamique des fluides computationnelle. Il va aussi se spécialiser dans le deep learning et l’analyse de l’ARN. Enfin, Thomas Keller estime que le record devrait être battu d’ici les deux prochaines années.

Source : Live Science