Accueil » Actualité » Une ère glaciaire sur Mars, Curiosity en a la preuve

Une ère glaciaire sur Mars, Curiosity en a la preuve

Le rover Curiosity continue de révéler l’histoire de la planète rouge. Ses prélèvements montrent que le climat de Mars est passé par une ère glaciaire pendant laquelle l’eau était gelée à sa surface.

Depuis les premières observations jusqu’à l’envoi de sondes et de rovers sur Mars, les preuves de la présence d’eau se sont accumulées. On est désormais certain que l’eau à l’état liquide était abondante à la surface de la planète rouge il y a 3,7 milliards d’années. Le rover Curiosity a confirmé la présence de glace, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a cartographié sa répartition, et enfin les dernières images de Mars révèlent les couches sédimentaires d’anciennes rivières.

Malgré toutes ces découvertes, son histoire reste encore largement méconnue, et de nombreuses questions restent ouvertes. Les chercheurs essayent notamment de retracer l’évolution du climat et de l’atmosphère martienne pour déterminer si les conditions nécessaires à l’émergence du vivant ont été réunies sur une période suffisamment longue. Les derniers prélèvements du rover Curiosity apportent de nouveaux éléments qui permettent de répondre en partie à ces questions.

Image 1 : Une ère glaciaire sur Mars, Curiosity en a la preuve
Illustration du lac du cratère de Gale – Crédits : NASA/JPL-Caltech/ESA/DLR/FU Berlin/MSSS

Bien que Curiosity peine à creuser le sol martien, il a pu effectuer plusieurs prélèvements de roches du cratère de Gale. Une zone qui a hébergé un lac immense et qui laisse place aujourd’hui à des minéraux argileux susceptibles de contenir d’anciennes molécules organiques. Les résultats de son laboratoire d’analyse embarqué prouvent que de l’eau a coulé pendant des millions d’années, voire des dizaines de millions d’années. D’autre part, leur composition montre qu’ils se sont formés dans des conditions radicalement différentes. Certains proviennent d’environnement chaud et humide, tandis que d’autres sont apparus alors que le lac était recouvert de glace.

À un moment donné, l’environnement de la surface de Mars a dû passer d’un environnement chaud et humide à un environnement froid et sec, comme c’est le cas actuellement, mais le moment et la manière exacte dont cela s’est produit restent un mystère.

Heather Franz, géochimiste de la NASA basée au Goddard Space Flight Center de Greenbelt, dans le Maryland.

Les chercheurs n’ont pas de certitude concernant le moment et les raisons qui ont provoqué un tel changement climatique. Ils suggèrent que cette ère glaciaire pourrait être le résultat d’un volcanisme plus ou moins prononcé ou d’un changement d’inclinaison de l’axe de rotation.

Mars a un cycle du carbone qui témoigne peut-être de la vie

L’étude des roches martiennes a également permis de déterminer la concentration d’oxygène, de CO2 et de leurs isotopes au cours du temps. Elle indique que la planète est active et qu’elle présente un cycle du carbone. Un phénomène lié à la vie sur Terre, et qui laisse donc penser qu’elle a également pu intervenir sur Mars dans son processus de circulation entre l’air, l’eau et la surface de la planète. 

Cela nous montre également que Mars est une planète dynamique qui fait circuler des éléments qui sont les éléments constitutifs de la vie telle que nous la connaissons.

Paul Mahaffy, directeur de la division d’exploration du système solaire à la NASA

Le cycle du carbone de la planète rouge apparaît néanmoins différent du cycle terrien, et soulève de nouvelles questions. Les chercheurs ignorent notamment où il se cache, si Mars a abrité une atmosphère aussi épaisse qu’on le pense. Le Rover Perseverance qui partira à la recherche de fossiles martiens cet été permettra sans doute de répondre à certaines d’entre elles, et de mieux comprendre l’histoire du climat et de sa composition au cours du temps. Le robot doit non seulement mener des recherches sur place, mais la NASA et l’ESA ont prévu de ramener des échantillons sur Terre pour une étude approfondie.

Source : phys.org