Accueil » Actualité » Une météorite contient des indices qui pourraient expliquer le mystère de l’asymétrie de la vie

Une météorite contient des indices qui pourraient expliquer le mystère de l’asymétrie de la vie

Lors d’une expédition en Antarctique en 2012, une équipe de chercheurs japonais et belges a ramassé un petit rocher noir qui ressortait du manteau blanc du continent de glace.

Aujourd’hui connue sous le nom de météorite Asuka 12236, elle a à peu près la taille d’une balle de golf.

Image 1 : Une météorite contient des indices qui pourraient expliquer le mystère de l'asymétrie de la vie
Credit : Carnegie Institution for Science/Conel M. O’D. Alexander

L’origine de la vie pourrait être lié aux météorites. Les scientifiques s’attendent à ce qu’Asuka contienne les indices microscopiques permettant de résoudre le mystère de l’évolution.

Dirigée par l’astrobiologiste Daniel Glavin au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, dans le Maryland, l’équipe a trouvé plus de molécules à la forme gauche qu’à la forme droite dans certains acides aminés de l’Asuka 12236.

Il y a une version gauche et une version droite de chaque acide aminé, comme si vos mains étaient symétriques. Cependant, toute vie connue n’utilise que des acides aminés tournés vers la gauche pour construire des protéines. En outre, Glavin et ses collègues ont découvert que les météorites regorgent de ces précurseurs chimiques de la vie. « Les météorites nous disent qu’il y avait un biais inhérent vers les acides aminés gauchers avant même que la vie ne commence. ».

Les différences dans les types et les quantités d’acides aminés conservés dans ces roches permettent aux scientifiques de créer des hypothèses sur la façon dont ces molécules ont évolué au fil du temps et des circonstances, y compris leur exposition à l’eau et à la chaleur dans leurs astéroïdes d’origine.

La disparition des dinosaures aurait commencé bien avant l’impact d’une météorite

Que sait-on de cette météorite ?

Les scientifiques ont déterminé que l’intérieur d’Asuka 12236 est très bien préservé car la roche a été exposée à très peu d’eau liquide ou de chaleur. En effet, l’absence de minéraux argileux est un indice, puisque ces types de minéraux sont formés par l’eau. Un autre indice est qu’Asuka 12236 contient une grande quantité de métal ferreux qui n’a pas rouillé, ce qui indique que la météorite n’a pas été exposée à l’oxygène de l’eau. L’année dernière, c’était du sucre dans une météorite qui avait permis de mieux comprendre l’origine de la vie.

Crédit : space.com