Accueil » Actualité » Une météorite extrêmement rare tombée au Royaume-Uni pourrait bouleverser nos connaissances sur la vie

Une météorite extrêmement rare tombée au Royaume-Uni pourrait bouleverser nos connaissances sur la vie

Hannah Wilcock n’avait surement pas imaginé qu’une météorite vieille de 4,6 milliards d’années allait s’écraser dans l’allée de la maison individuelle de ses parents, située dans une rue tranquille.

C’est leur propriété de Winchcombe, dans le Gloucestershire, qui a été touchée par la roche spatiale la plus précieuse jamais tombée sur le Royaume-Uni.

La météorite rare de Winchcombe - The Trustees of the Natural History Museum
La météorite rare de Winchcombe – Crédit : The Trustees of the Natural History Museum

À la fin du mois dernier, une pierre pesant environ 300 grammes a atterri dans l’allée de Rob et Cathryn Wilcock, qui vivent dans la petite ville de Winchcombe, au Royaume-Uni. Ce n’est pas une simple météorite, puisqu’il s’agit d’un morceau de chondrite carbonée qui, avec un âge estimé à 4,6 milliards d’années, remonte à la formation du système solaire, selon un communiqué de l’Université de Manchester.

Cette météorite constitue le premier morceau de roche spatiale découvert au Royaume-Uni depuis 30 ans. Les scientifiques l’ont surnommée la météorite de Winchcombe, en référence à la ville où elle a atterri. À la fin d’année dernière, une autre météorite rare tombe sur une maison avait fait de son propriétaire un millionnaire.

La météorite pourrait expliquer l’apparition de la vie

« C’est vraiment excitant« , a déclaré Sara Russell, chercheuse au musée d’Histoire naturelle de l’Université de Manchester. « Il y a environ 65 000 météorites connues dans le monde entier, et parmi elles, seules 51 sont des chondrites carbonées. » Selon les chercheurs, la survie de la roche serait due à la vitesse relativement lente de la météorite d’environ 13 km/s.

Pour trouver les indices permettant de savoir comment la vie s’est formée, il faut souvent se tourner vers l’espace et, plus précisément, vers les météorites qui ont pu apporter les éléments constitutifs de la vie il y a des milliards d’années. En effet, des composants découverts sur une météorite pourraient expliquer l’apparition de la vie sur Terre. Il s’agit du même type de composants que les échantillons collectés sur l’astéroïde Bénou par la sonde OSIRIS-REx de la NASA.

L’étude de ce type de météorite a déjà par le passé révélé la présence d’acides aminés et d’autres composés organiques qui pourraient avoir servi de point de départ à la formation de la vie sur une Terre primitive. En Antarctique, des scientifiques avaient également découvert une météorite contenant des indices qui pourraient expliquer le mystère de l’asymétrie de la vie.

Source : Gizmodo