Accueil » Actualité » Une pierre qui abriterait un démon s’ouvre en deux, vent de panique au Japon

Une pierre qui abriterait un démon s’ouvre en deux, vent de panique au Japon

Au Japon, une légende tenace affirme qu’une roche volcanique nommée « Sessho-seki » abrite un esprit malin. Celle-ci s’est finalement fissurée il y a peu, inquiétant fortement les personnes croyantes.

Image 1 : Une pierre qui abriterait un démon s'ouvre en deux, vent de panique au Japon
La fameuse roche maléfique scindée en deux – Crédit : Twitter @Lily0727K

Certaines croyances ont la peau dure. Au Japon, Nasu abrite une roche volcanique dont la légende est encore très vivace. Celle que l’on nomme « Sessho-seki » (pierre meurtrière) serait le réceptacle de l’esprit d’un renard maléfique à neuf queues. Un être démoniaque qui s’était mué en femme splendide afin d’assassiner l’empereur Toba au XIIe siècle pour le compte d’un seigneur féodal désireux de s’emparer de son trône.

Mais le démon femme/renard nommé Tamamo-no-Mae aurait finalement été tué par le guerrier Miura-no-suke avant de prendre place au creux de la roche. D’après les superstitions populaires, cette pierre est censée tuer les malheureux qui osent entrer en contact avec elle. Véritable site historique, elle s’est finalement scindée en deux parties ces derniers jours, comme l’ont rapporté plusieurs internautes. Et de rappeler que, selon le folklore, la pierre crache continuellement des gaz toxiques, d’où sa capacité supposée à tuer autrui.

À lire > Perseverance a trouvé une roche étrange sur Mars que les scientifiques ne parviennent pas à identifier

Roche démoniaque coupée en deux : une explication naturelle toute simple

En dehors des légendes, les rapports locaux suggèrent que la roche a commencé à se fissurer il y a déjà plusieurs années. De l’eau de pluie se serait alors infiltrée à l’intérieur, provoquant son érosion. Les autorités réfléchissent désormais à ce qu’il adviendra du rocher, certains évoquant la possibilité de le restaurer dans son état initial. Car outre sa place importante dans la mythologie nippone, cette pierre est un vestige iconique de la région volcanique de Nasu.

Certains croyants ont été terrifiés d’apprendre que la roche s’était brisée en deux, craignant que le démon soit désormais en liberté. La légende raconte toutefois qu’un prêtre bouddhiste nommé Genno avait réalisé un exorcisme sur la pierre maléfique. L’esprit de Tamamo-no-Mae lui aurait alors juré de ne plus la hanter. Des précisions qui devraient rassurer les plus superstitieux. Si vous êtes intéressés par les roches énigmatiques, ne passez pas à côté de la pierre étrange trouvée sur la Lune par le rover Yutu 2.

Source : The Guardian