Accueil » Actualité » Windows 10 : Microsoft bouscule ses utilisateurs pour qu’ils utilisent Edge

Windows 10 : Microsoft bouscule ses utilisateurs pour qu’ils utilisent Edge

À travers Windows 10, Microsoft recommande vivement à ses clients d’abandonner Mozilla Firefox au profit d’Edge. Une démarche discutable et surprenante puisque les navigateurs Google Chrome et Safari d’Apple sont épargnés.

Les utilisateurs de Windows 10 sont vivement invités à abandonner Firefox au profit d’Edge. Sur Reddit, Eagle-eyed s’étonne du message affiché dans le champ « suggestion » du menu « Démarrer ». Il indique « Vous utilisez toujours Firefox ? Microsoft Edge est là ». 

Image 1 : Windows 10 : Microsoft bouscule ses utilisateurs pour qu’ils utilisent Edge

Afin d’imposer la nouvelle version de son navigateur Edge, Microsoft use de méthodes très directes. Le 15 janvier dernier, le géant américain a enfin décidé d’abandonner son moteur de rendu propriétaire en lançant Chromium Edge, un concurrent sérieux à Google Chrome. Basé sur le même moteur que son concurrent, le nouveau navigateur de Microsoft affiche en effet d’excellentes performances, et bénéficie de facto de la large bibliothèque d’extensions de son rival.

Image 2 : Windows 10 : Microsoft bouscule ses utilisateurs pour qu’ils utilisent Edge

Microsoft s’attaque à Firefox, mais épargne Chrome

Le message affiché par Windows 10 semble persistant et ne viser que les utilisateurs de Mozilla Firefox. Google Chrome ou Opéra semblent avoir été épargnés. Nul doute qu’il ne s’agit pas d’un oubli, mais d’une volonté de mettre à mal le navigateur open source.

Depuis 2015, Microsoft et Mozilla s’accusent mutuellement d’user de stratégie discutable pour nuire l’un à l’autre. Lors de la mise à jour vers Windows 10, les utilisateurs de Firefox ont vu leur navigateur remplacé par Edge. À l’occasion d’une mise à jour de Firefox, Mozilla a modifié par erreur le moteur de recherche par défaut lorsqu’il s’agissait de Bing.

Microsoft bloque le téléchargement de plusieurs logiciels sur son navigateur Edge

La dernière manœuvre de Microsoft laisse entendre qu’il s’agit tout simplement d’une riposte contre Firefox. Une vengeance qui arrive au plus mauvais moment pour la fondation Mozilla qui fait face a des difficultés financières pour continuer à maintenir et à développer ses logiciels open source.

Ce n’est pas une nouveauté, les acteurs majeurs des nouvelles technologies mettent tout en œuvre pour encourager leurs utilisateurs à rester dans leur écosystème. Bien qu’on assiste à une légère tendance pour promouvoir l’interopérabilité avec la norme DTP pour échanger des données entre les géants du web, ou le projet « Connected Home over IP » pour favoriser la communication d’objets connectés, tous continuent de tirer la couverture vers eux. Le marché des navigateurs web n’échappe pas à la règle. Google domine le marché et use d’Android pour promouvoir Chrome. Apple fait de même avec macOS et iOS, et Microsoft profite de Windows pour tenter d’imposer ses navigateurs web. Pourtant, malgré sa position dominante avec Windows, la firme de Redmond est à la peine depuis quelques années, et n’occupe plus que 7 % du marché contre 58 % pour Chrome et 17 % pour Safari (source : W3Counter).

Google Chrome va peu à peu bloquer le téléchargement de fichiers jugés dangereux

Source : Reddit