Accueil » Actualité » Xiaomi Mi 10 Ultra : un blogueur chinois condamné à payer 130 000 euros pour un leak

Xiaomi Mi 10 Ultra : un blogueur chinois condamné à payer 130 000 euros pour un leak

Avec chaque nouvel appareil attendu sur le marché, il y a souvent des fuites et des spéculations sur les caractéristiques techniques de l’appareil, son prix et son design. Cependant, avant la sortie du Mi 10 Ultra l’année dernière, un blogger chinois avait publié une vidéo unboxing complète sans autorisation.

L’éditeur de la fuite (@Beautiful科技官微) a récemment publié une lettre d’excuses à Xiaomi pour cette fuite le 11 août 2020. Le blogueur/éditeur reconnaît que la fuite est une violation de l’accord de confidentialité qu’il a conclu avec Xiaomi.

Xiaomi Mi 10 Ultra - Xiaomi
Xiaomi Mi 10 Ultra – Crédit : Xiaomi

Quelques mois après la vidéo qui a brisé l’embargo imposé, la commission d’arbitrage économique et commercial international de Chine a déterminé que ses actions avaient constitué une violation de l’accord de confidentialité. Par conséquent, la justice lui a ordonné d’indemniser raisonnablement Xiaomi pour les dommages subis.

Le Xiaomi Mi 10 Ultra n’avait été présenté qu’en Chine, puisque des difficultés d’approvisionnement avaient empêché le fabricant à le proposer à l’international. Cela avait beaucoup déçu les fans, puisque le Xiaomi Mi 10 Ultra a souvent été considéré comme le smartphone le plus haut de gamme de 2021. En effet, il avait été le premier à proposer une recharge rapide filaire de 120 W. Il offrait également pour la première fois un zoom numérique 120X. Nous avions également pu voir Xiaomi piloter une voiture à des milliers de kilomètres grâce à la 5G du smartphone.

Dévoiler un smartphone à l’avance peut coûter cher

Gu Xuyang a été condamné à payer à Xiaomi des dommages-intérêts libératoires d’un million de yuans, ce qui équivaut approximativement à 130 000 euros. Conformément à l’ordonnance, il lui a également été demandé de présenter des excuses publiques pour ses actions. De plus, il devra payer le montant susmentionné dans les 30 jours suivant l’émission du verdict. Il a ainsi présenté ses excuses à Xiaomi, à Lei Jun et aux utilisateurs dans une lettre publiée sur Weibo.

En plus des 130 000 euros, Gu Xuyang a été condamné à payer les frais de justice. Ceux-ci s’élèvent à près de 12 500 euros. Au total, le blogger chinois a donc dû verser près de 150 000 euros pour avoir diffusé sur Internet une vidéo d’un smartphone qui n’était pas encore commercialisé. La mère du blogueur a déclaré qu’elle et son fils partageaient un ordinateur. Ils auraient accidentellement posté la vidéo sur un groupe du réseau social QQ.

En début d’année, nous avions pu découvrir son successeur, le Mi 11 Ultra. Il a été présenté en Europe à un prix de 1199 euros, mais était disponible à 1080 euros à son lancement. Les utilisateurs attendent toujours avec impatience la mise à jour MIUI 12.5.4 en Europe, qui améliorera significativement les performances photo. En effet, il s’agit de la mise à jour utilisée par DXOMARK. Elle avait permis au smartphone d’atteindre la première place de leur classement photo.

Source : Weibo