Utiliser son iPhone comme balance, ce n'est pas pour tout de suite

Ryan McLeod est un développeur pour iOS, qui vient de présenter une application pour le moins originale pour iPhone 6s : en utilisant la fonction 3D Touch, capable de détecter la pression appliquée sur l’écran, il a développé une balance relativement précise pour le smartphone d’Apple. Principale nouveauté du dernier iPhone, 3D Touch n’a pour l’instant que des usages assez limités, qui permettent surtout d’étendre l’interface du smartphone en affichant par exemple une fenêtre contextuelle lorsqu’on appuie avec plus de force sur un élément.

L’application Gravity, développée par Ryan McLeod et plusieurs de ses amis, permet donc de peser de petits objets avec l’iPhone, à condition de respecter certaines contraintes, et de peser des objets d’un poids inférieur à 385 grammes. Car il ne suffit pas de poser un objet sur l’écran pour en obtenir le poids : l’écran capacitif de l’iPhone nécessite un objet conducteur et appuyant uniformément en un seul point, comme un doigt. Cette contrainte technique a donc dû être contournée en utilisant une cuillère comme réceptacle : elle offre une conductivité permettant de la faire détecter, offre un seul point de pression sur l’écran de l’iPhone, et a été conçue pour accueillir de petits objets. Une fois le système calibré, on peut donc placer les objets à peser dans ladite cuillère posée sur l’écran pour obtenir un poids « précis à environ 3 grammes près » selon le concepteur de l’application.

Le problème pour l’instant, c’est que vous ne pourrez pas trouver Gravity sur l’App Store. L’application a bien été soumise à validation, mais Apple l’a d’abord refusée en prétextant que la description était « trompeuse ». Ryan McLeod a donc soumis son application à nouveau, avec cette fois une vidéo expliquant le fonctionnement de celle-ci. Nouveau refus, avec cette fois pour raison que « le concept d’une balance n’est pas approprié sur l’App Store ». Les réponses évasives d’Apple ne permettront donc pas d’en savoir plus sur ce refus, d’autant que la firme reste fidèle à son habitude de ne rien commenter. Une position d’autant plus regrettable que son concurrent Huawei a pris le courant inverse : la marque chinoise est allée jusqu’à peser une orange sur scène sur l’écran de son Mate S, via la technologie Force Touch intégrée à son modèle.

L'application Gravity à l'oeuvre

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire