Accueil » Actualité » Percuté par un chauffeur Amazon et paralysé, il poursuit Amazon qui nie sa responsabilité

Percuté par un chauffeur Amazon et paralysé, il poursuit Amazon qui nie sa responsabilité

Amazon est-il responsable des accidents de la route impliquant ses chauffeurs-livreurs ? Le géant de l’e-commerce est poursuivi en justice pour un violent accident dont il dénie toute responsabilité. Voici les faits.

La responsabilité d’Amazon vis-à-vis de ses chauffeurs-livreurs est encore particulièrement floue à ce jour. La majorité des livreurs ne sont pas des salariés d’Amazon à proprement parler. Ils sont employés par des sociétés de transport qu’Amazon sous-traite. Néanmoins, cela n’empêche pas le géant du e-commerce de garder un œil vigilant sur eux. Il utilise par exemple les caméras intelligentes qui surveillent les chauffeurs en permanence et analysent leur comportement.

Un fourgon de livraison Amazon
Un fourgon de livraison Amazon – Crédit : Andrew Stickelman / Unsplash

Cette année seulement, 119 actions en justice concernant des dommages corporels causés par des véhicules ont été intentées contre Amazon. Un rapport de Bloomberg détaille précisément un accident très violent. Il s’est produit cette année et il pourrait bien déterminer une bonne fois pour toutes le niveau de responsabilité d’Amazon.

Un jeune homme de 24 ans est paralysé suite à un accident impliquant un véhicule de livraison Amazon

Un jeune homme de 24 ans, Ans Rana, était passager à l’arrière d’une Tesla Model S sur une autoroute d’Atlanta particulièrement fréquentée lorsque l’accident s’est produit. La Tesla s’est arrêtée derrière un véhicule en panne lorsqu’un fourgon de livraison Amazon a percuté l’arrière de la Tesla. Le jeune Ans Rana a été grièvement blessé au cerveau et à la moelle épinière. Il est aujourd’hui paralysé et a décidé de poursuivre Amazon en justice.

Cependant, Amazon nie toute responsabilité. L’entreprise dirigée par Andy Jassy, qui a remplacé Jeff Bezos au poste de PDG, déclare qu’elle ne peut pas être tenue responsable puisque le chauffeur-livreur impliqué dans l’accident n’était pas techniquement son employé. Il était effectivement salarié d’une entreprise de livraison appelée Harper Logistics, LLC.

Le système de surveillance des chauffeurs donne-t-il à Amazon une part de responsabilité ?

L’avocat d’Ans Rana a expliqué qu’Amazon suit de près tous les faits et gestes des chauffeurs-livreurs. Cela comprend notamment « la vitesse, le freinage, l’accélération, les virages, l’utilisation de la ceinture de sécurité, les appels téléphoniques, les SMS et les caméras embarquées ». Grâce à l’intelligence artificielle, celles-ci sont même capables de détecter les bâillements des livreurs.

Cette surveillance accrue pourrait donc rendre Amazon responsable des accidents de la route, du moins dans une certaine mesure. L’avocat d’Ans Rana souhaiterait examiner le système de surveillance des chauffeurs-livreurs, mais Amazon ne révèlera probablement pas la manière dont ses algorithmes fonctionnent.

Enfin, l’issue du procès opposant le jeune Ans Rana et Amazon pourrait changer durablement les choses si la stratégie de l’avocat fonctionne. Quoi qu’il en soit, le nombre d’actions en justice intentées contre Amazon pour des blessures liées à des accidents de la route augmente. Il y en a eu 4 fois plus en 2021 par rapport à l’année dernière.

Source : The Verge