Accueil » Actualité » Andor semble introduire des personnes sensibles à la Force qui ne sont ni Jedi, ni Sith

Andor semble introduire des personnes sensibles à la Force qui ne sont ni Jedi, ni Sith

L’épisode 4 de la série Star Wars: Andor présente un nouveau personnage à l’écran : Karis Nemik, dont le rôle est campé par Alex Lawther. Il semble doué d’une sorte de foi innée, qui ressemble de près ou de loin à celle de Han Solo. Serait-il sensible à la Force ? La série ne serait-elle pas en train de nous montrer que les Jedi et les Sith ne sont pas les seuls à en profiter ?

Karis Nemik
Karis Nemik dans Andor © Disney

La série Star Wars: Andor semble donner vie à une vision plus concrète et plus pragmatique à la célèbre franchise. Loin des héros plus grands que nature et de la lutte mystique entre Jedi et Sith, les personnages de la série sont, pour la plupart, de simples humains.

Si les utilisateurs de la Force ont tendance à être des Jedi, des Sith ou des Inquisiteurs (sans évoquer les Bendu, ou Mortis), la série semble vouloir nous montrer un autre type de personnes sensibles à la Force. Et l’un de ces personnages vient probablement d’apparaître dans l’épisode 4.

À lire : Star Wars : cette sombre théorie explique comment les droïdes pourraient utiliser la Force

Karis Nemik serait-il sensible à la Force ?

Dans cet épisode, Karis Nemik, interprété par Alex Lawther, est le plus jeune membre de l’équipe de Vel et le seul à faire instinctivement confiance à Cassian. En seulement quelques mots, il arrive à convaincre les rebelles de croire en lui — vu comment la Force est décrite dans le dernier film de Star Wars à être sorti sur grand écran, il est difficile de ne pas voir la foi innée de Karis Nemik comme étant relative à la Force.

Bien sûr, il n’a jamais été formé à la manière des Jedi et il est peu probable qu’il ait des pouvoirs, en supposant même qu’il sache ce qu’est la Force. Pourtant, il semble être conscient que ses sens et son intuition sont plus finement réglés que d’habitude. La confiance que le groupe semble accorder à Karis suggère qu’ils sont conscients qu’il est beaucoup plus perspicace que la plupart d’entre eux, et peuvent peut-être même reconnaître qu’il est en contact avec une forme de puissance supérieure.

En restant loin du royaume des Jedi et des Sith, Andor pourrait bien s’amuser à explorer comment la Force peut être vécue dans d’autres coins de la galaxie. Comme le bien et le mal font partie intégrante du flux de la Force dans l’univers Star Wars, un personnage très légèrement sensible à la Force pourrait agir comme une sorte de boussole morale, vitale dans les premiers jours de la Rébellion.

Après tout, d’autres rumeurs suggèrent que Han Solo, le personnage de Star Wars non sensible à la Force le plus important de toute la saga, aurait bien pu y être sensible, lui aussi.