Accueil » Actualité » Apple Car : pas de voiture électrique Apple avant au moins 2026

Apple Car : pas de voiture électrique Apple avant au moins 2026

Nouveau coup dur pour Apple et son projet de voiture électrique connu sous le nom de code « Titan ». Le géant américain a de nouveau perdu le chef de son projet Apple Car, Doug Field, puisque celui-ci a rejoint Ford.

Ford a annoncé mardi avoir embauché Doug Field, qui travaillait chez Apple, afin de renforcer ses ambitions dans le domaine de la conduite autonome et des véhicules électriques.

Apple Car LetsGoDigital
Apple Car concept – Crédit : LetsGoDigital

Field était vice-président des projets spéciaux chez Apple, où il dirigeait le projet consistant à fabriquer une voiture électrique autonome. Auparavant, Field était vice-président de l’ingénierie matérielle Mac, mais il a quitté l’entreprise en 2013 pour devenir l’ingénieur en chef des véhicules de Tesla, où il a aidé à superviser le développement problématique de la berline Model 3. En effet, Elon Musk avait avoué l’année dernière que Tesla était à seulement un mois de la faillite pendant sa production. Il a quitté Tesla en 2018 et est revenu chez Apple pour s’occuper de l’Apple Car.

Comme le rappelle Mark Gurman, Doug Field est la quatrième personne en charge du projet Titan à quitter l’entreprise en seulement 6 ans. Ces départs successifs jettent le doute concernant la survie du projet, et prouvent qu’Apple a échoué à maintenir ses équipes engagées sur le projet.

L’Apple Car pourrait prendre beaucoup de retard

Selon Bloomberg, certains ingénieurs d’Apple qui travaillent actuellement sur l’Apple Car estiment que l’entreprise pourrait sortir un produit dans cinq à sept ans. En effet, alors que nous pensions que la voiture électrique d’Apple arriverait en 2024 avec une batterie révolutionnaire, Mark Gurman affirme qu’il ne faut pas s’attendre à la voir arriver avant au moins 2026. Entrer sur le marché de l’automobile électrique n’est pas un engagement à prendre à la légère, puisque ces véhicules ont une durée de vie de plusieurs dizaines d’années. Toyota avait d’ailleurs averti Tesla qu’il faudrait assurer au moins 40 ans d’assistance pour l’Apple Car.

Le départ de Field devrait entrainer un gros retard sur le projet d’Apple Car. Cette embauche est une sorte de coup d’État pour Ford, qui, comme d’autres constructeurs automobiles traditionnels, a perdu des cadres et des ingénieurs au profit de start-ups et autres entreprises technologiques comme Tesla. Chez Ford, Field supervisera la division Embedded Software and Hardware, ce qui lui permettra de diriger le développement de Blue Oval.

Source : Bloomberg