Apple se moque de Microsoft : l’échec de Recall fait rire à la WWDC 2024

Recall, la fonction controversée de Windows 11 destinée aux PC IA, était évoquée lors de la conférence d’Apple, la WWDC 2024. L’échec rencontré par Microsoft à établir la confiance avec les consommateurs fait visiblement beaucoup rire les cadres d’Apple.

Apple Recall Microsoft Windows 11 WWDC
Crédit : Apple / YouTube

La WWDC n’est pas seulement le l’occasion de tenir une keynote où Apple présente ses dernières avancées logicielles. La firme tient aussi des débats et des conférences pendant plusieurs jours, où cette année, sans surprise, l’IA était au cœur des conversations.

Lors de l’un de ces ateliers, l’animateur demandait à Greg Joswiak, vice-président Senior du marketing chez Apple, si l’entreprise était frustrée de l’échec rencontré par Microsoft à établir la confiance des consommateurs envers les fonctions d’IA. Celui-ci faisait ici référence à Recall, la fonction de Windows 11 qui fait scandale depuis fin mai.

Moqueur, le cadre d’Apple répond par une question rhétorique : “Sommes-nous déçus par les échecs de nos concurrents ?” Tous le parterre éclate alors d’un rire sonore, accompagné d’applaudissement. “La réponse est non“, répond le vice-président marketing. Son collègue Craig Federighi abonde, sarcastique : “C’est un crève-cœur“.

Pourquoi la fonction Recall de Windows 11 fait rire Apple ?

Recall constitue sorte de mémoire photographique du PC en prenant des captures d’écran toutes les quelques secondes. Grâce à cet historique de toute l’activité sur la machine, l’IA peut fournir des réponses beaucoup plus précises. De nombreux experts en cybersécurité ont rapidement montré les risques qu’impliquent l’accès à une telle source d’information.

À lire > Recall, la fonction IA de Windows 11 n’est pas du tout sécurisée

Devant la grogne, Microsoft avait d’abord indiqué que Recall serait désactivé par défaut, tout en soulignant les moyens déployés pour sa sécurité. Pas suffisant pour rassurer les critiques qui ont continué de pleuvoir sur la fonctionnalité des PC Copilot+. Finalement, la firme de Redmond a finalement décidé de revoir sa copie en annulant temporairement la sortie de Recall.

Apple ne répond pas aux questions sur l’IA qui fâchent

La question de l’animateur à la WWDC a du sens. En effet, Apple tente actuellement de rattraper son retard en intelligence artificielle, comme la keynote d’ouverture de la WWDC 2024 l’a montré. Apple Intelligence est destiné à s’introduire d’abord dans iOS 18, mais plus globalement dans tous les produits de la pomme pour y apporter une dose d’IA générative.

La fonction Recall pourrait nuire à la confiance des consommateurs vis-à-vis des fonctionnalités d’IA en général. Les dangers potentiels posés par l’IA n’ont pendant longtemps étés que théoriques, voilà que Windows Recall les concrétise. Ainsi, cet échec pourrait avoir un impact sur le succès d’Apple dans ce domaine aussi. Face à cette question légitime, les cadres de l’entreprise préfèrent répondre par l’humour.

  • À la WWDC 2024, les cadres d’Apple se moquent ouvertement de la fonction Recall de Windows 11.
  • Microsoft a depuis décidé de retarder la sortie de Recall devant la grogne et les risques posés.
  • Cet échec pourrait pourtant éroder la confiance des consommateurs dans l’IA, même chez Apple.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !