Star Wars : en bref, les épisodes I à VIII et les spin-off

Rogue One: A Star Wars Story

Le pitch de Rogue One: A Star Wars Story

Vingt ans après les événements relatés dans l'Épisode III, l'Empire dirigé d'une main de fer par Palpatine a étendu son pouvoir à travers toute la galaxie. Un groupe de rebelles tente de dérober les plans de l'arme la plus terrible que l'Empire ait mis au point : l'Étoile de la Mort. Jyn Erso, fille de l'un des architectes de l'arme en question, se retrouve mêlée malgré elle à cette terrible quête qui la conduira à retrouver un pilote de l'Empire (Bodhi Rook), capturé par un ancien ami (Saw Gerrera). Celui-ci vit sur Jedha en compagnie d'une petite armée de rebelles et semble avoir complètement perdu la tête. Mais l'Empire n'a que faire de ces rebelles et n'hésite pas éradiquer quiconque ose contrecarrer ses plans.

La scène inoubliable ? Vador tentant de récupérer les plans de l'Étoile Noire

Bien avant la sortie du film, on savait que Dark Vador allait faire une apparition dans Rogue One, mais on ignorait quelle importance le réalisateur allait accorder au personnage. Finalement, il n'y a pas de quoi être déçu, puisque le Seigneur Sith nous offre un final retentissant. Située tout à la fin du film et faisant le lien avec l'Épisode IV, la scène dure un peu moins de deux minutes, mais il n'en faut pas moins à Dark Vador pour anéantir tout un escadron de rebelles.

Le personnage qui a le plus de classe ? Jyn Erso

Véritable révélation du film, Jyn Erso est un personnage spécialement créé pour l'occasion (la jeune femme n'existait pas jusqu'à présent dans l'univers étendu). Elle n'a aucun pouvoir Jedi, mais fait preuve d'une force et d'une détermination sans faille. Le film s'inscrivant dans une logique beaucoup plus « adulte » que l'Episode VII sorti un an plus tôt, le personnage de Jyn Erso est plus sombre, plus réfléchi que tout ce à quoi la licence Star Wars nous avait habitués jusqu'à présent.

Le personnage qu’on aurait aimé oublier ? Saw Gerrera

Malgré une belle tentative d'introduire Saw Gerrera sur grand écran (on le connaît surtout la série d'animation Star Wars: The Clone Wars), le résultat est loin d'être convaincant. Dès les premières minutes du film pourtant, on se dit que Saw va jouer un rôle essentiel dans l'intrigue du film, car c'est lui qui recueille la Jyn Erso à la disparition de ses parents. Il n'en est rien et on reste sur faim. Certes, on le reverra bien un peu plus tard, mais il n'est plus lui-même et joue finalement un rôle plus qu'anecdotique dans l'intrigue du film.

La réplique à retenir ? La rengaine de Chirrut Îmwe

« La Force est avec moi. Et je fais corps avec la Force. »
Cette phrase, Chirrut Îmwe la répète souvent et semble presque risible dans sa bouche, lui qui n'a aucun pouvoir de Jedi. Et pourtant, elle fait le lien avec le reste de l'univers Star Wars et n'est pas si stupide qu'il n'y paraît. Car si Chirrut n'est pas un Jedi, c'est malgré un gardien des Whills, un ordre spirituel étroitement lié aux chevaliers.

Une anecdote de tournage ?

Pour l'une des batailles du film, la production a fait appel à de véritables soldats. Près d'une quarantaine d'hommes ont été engagés, mais ont dû se contenter d'incarner des pilotes, des mécaniciens ou des soldats d'infanterie, sans pouvoir approcher les acteurs du film. La production leur avait en effet interdit d'entrer en contact avec les stars de Rogue One. Bons joueurs, les militaires ont répliqué qu'ils étaient habitués à faire le distinguo entre les officiers et les non-gradés.

Bonus : le gadget le plus cool ? Les dix personnages du film en figurine

A chaque sortie de l'un de ses blockbusters, Disney nous livre toujours une étonnante série de petites figurines pour les enfants (princesses, Cars, etc.). La licence Star Wars n'y a pas échappé, mais il faut bien avouer que ce set de 10 personnages est plutôt très réussi. Assez rare à dénicher, on le trouve malgré tout à prix correct.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire