Star Wars : en bref, les épisodes I à VII

Épisode VI : Le retour du Jedi

Le pitch de Star Wars Épisode VI : Le retour du Jedi

Sur Tatooine, les rebelles tentent de libérer Han Solo, qui s’est fait cryogéniser et a échoué entre les mains du criminel Jabba Le Hutt. Après une rude bataille, Luke Skywalker part faire ses adieux à son maître Yoda, tandis que toute l’équipe de héros se retrouve sur la planète Endor, afin de tenter de faire exploser la nouvelle Étoile de la mort. Luke s’en va finalement combattre l’Empereur et tente de rallier à sa cause Dark Vador, qui n’est autre que son propre père.

La scène inoubliable ? Le revirement de Dark Vador

Contre toute attente, alors que Dark Vador semble entièrement dévoué à la cause maléfique de l’Empereur, l’ancien chevalier Jedi finit par sauver son fils et tuer Palpatine. « Tu avais raison à mon sujet. Dis à ta sœur que tu avais raison » sont les dernières paroles qu’il adresse à Luke.

Le personnage qui a le plus de classe ? La princesse Leia

Il aura fallu attendre le 3e épisode de la saga originelle pour voir le personnage de Leia s’émanciper. Cantonnée au rôle de la princesse qu’il faut sauver (on n’invente rien, c’est le script du film Un nouvel espoir), Leia devient le personnage central du Retour du Jedi, éclipsant par moment Luke et Han. C’est elle qui libère Han Solo de sa cellule de cryogénisation, elle qui se lie d’amitié avec les Ewoks (qui deviendront les alliés des rebelles) et elle encore qui mène les troupes rebelles sur Endor… Et l’on apprend au passage qu’elle est la jumelle de Luke, et qu’elle détient certainement sans le savoir le pouvoir de la Force. Sans Leia, la destruction de l’Etoile de la mort n’aurait pu se faire, et la victoire sur l’Empire vraiment incertaine.

Le personnage qu’on aurait aimé oublié ? Wicket (et le reste des Ewoks)

Oui, les Ewoks sont mignons tout plein : mais à quoi servent-ils dans Le retour du Jedi ? Mais pourquoi avoir intégré de gentils petits nounours dans un conflit galactique ? Probablement parce que les produits dérivés sont une manne sans fond pour les producteurs.

La réplique à retenir ? Les dernières paroles de Yoda


« Le crépuscule m’envahit et bientôt la nuit va tomber. Ainsi vont les choses. Ainsi va la Force. »

Une anecdote de tournage ? Un faux titre pour écarter les indiscrets

Afin de détecter et d’éviter les faux produits dérivés, le titre original du film a été au départ changé en « La Revanche du Jedi ». Dans le même temps, réalisateur et producteurs ont tenté par tous les moyens d’écarter les curieux du tournage. En Arizona, dont les décors désertiques ont été utilisés pour tourner la séquence de la barge Jabba le Hutt, l’équipe devait porter un t-shirt estampillé du nom d’un film qui n’a jamais existé, « Blue Harvest ».

Bonus : le gadget le plus cool ? La moto des soldats de l'empire

Le fabricant Sideshow bénéficie d’une excellente réputation en matière de jouets, de statues et de diorama. Et le Speeder qu’il présente ici ne déroge pas à la règle, puisque tout y est restitué dans les moindres détails. Prévoyez un peu de place sur votre étagère, car l’appareil mesure quand même 50 cm de long 22 cm de haut.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • sujan002
    Doyen de l’équipe, Bruno était, dans une autre vie, rédacteur pour des magazines d’informatique et de jeux vidéo en papier.
    0
  • navita_tftuser01
    Ou peut-être ne les avez-vous jamais vus ?
    0