[Test] La caméra de surveillance 360 de Bosch est-elle une bonne sentinelle ?

Dotée d'un objectif tournant et de capteurs infrarouges, la caméra 360 de Bosch est à première vue un concentré de bonnes idées. Positionnée sur le haut de gamme, fait-elle le poids face à Netatmo, Nest et consorts ?

Oui, pour ses capacités de détection 

Cette caméra associe un objectif motorisé et pivotant, capable de couvrir un champ de vision à 360°, et trois détecteurs de mouvement répartis sur le pourtour. Premier intérêt : combiner l'analyse d'image à la détection infrarouge, et éviter ainsi les fausses alertes (mouvement d'un rideau, etc.). Bosch n'indique pas si ces détecteurs infrarouges sont immunisés ou non contre les animaux domestiques et nous n'avons pu le vérifier lors de notre test.

L'application mobile ne permet pas non plus de définir des zones de détection (autre astuce pour ignorer les déplacements du chien ou du chat), mais il est vrai que c'est une fonction trop complexe avec un objectif pivotant. Deuxième intérêt : repérer des mouvements hors champ de vision. La caméra s'oriente alors automatiquement dans la bonne direction pour filmer l'éventuel intrus et suit même ses déplacements. Difficile de lui échapper, donc, si elle placée au centre d'une pièce. L'image en Full HD est par ailleurs de bonne qualité, si ce n'est que la distorsion optique est assez prononcée, et le basculement en vision de nuit est rapide. Le son émis par le haut-parleur, par contre, n'est pas assez puissant et intelligible à notre goût.

>>> Caméra de surveillance IP : quelle est la meilleure ?

Oui, pour son objectif escamotable 

L'objectif se rétracte quand on tapote sur le dessus ou sur le pied de la caméra. C'est une façon de rassurer les résidents qui pourraient se sentir épiés. L'idée n'est pas neuve : le volet motorisé équipant la Security Camera de Somfy Protect (ex Myfox) a la même finalité.

Oui, pour sa convivialité

La procédure d'installation se déroule pas à pas via l'application mobile iOS/Android (création d'un compte, entrée du mot de passe du réseau WiFi domestique, scan d'un QR Code) et la caméra est opérationnelle au bout de quelques minutes. Le fonctionnement au quotidien est tout aussi plaisant grâce à l’interface très bien conçue : notifications push en cas d'alerte (pas de notification par email cependant), orientation manuelle de l'objectif, réglage de la sensibilité, accès au direct ou aux séquences vidéos enregistrées, programmation des tranches horaires pendant lesquelles les alertes seront désactivées... 

Oui, pour l'enregistrement local et cloud

La caméra est fournie avec une carte microSD de 8Go, où sont enregistrés les clips vidéo dès qu'un mouvement est détecté. Les séquences durent une  quinzaine de secondes, pesant 2-3 Mo, et peuvent être facilement partagées (email, réseaux sociaux, etc.) ou récupérées sur le smartphone. Cette solution de stockage se raréfiant, le choix de Bosch est à souligner. C'est d'autant plus intéressant que, suivant la tendance actuelle, cette caméra est aussi « connectée » au cloud dans lequel sont copiées et conservées pendant 15 jours lesdites séquences vidéo. Mieux encore, ce service est gratuit. Intérêt du double stockage : si jamais un cambrioleur dérobe la caméra (et qu'il n'a pas coupé la connexion Internet), la preuve vidéo subsiste sur le cloud, hors d'atteinte. En revanche, faute de protocole Onvif, la caméra n'est pas identifiée par un NAS (Synology dans notre cas) et son application de vidéosurveillance. Il ne faut pas trop en demander.

Non, à cause de l'absence d'Ethernet

Certes, le WiFi apporte une certaine liberté de positionnement. Mais selon l'environnement électromagnétique et la configuration du logement, sa stabilité et son débit sont aléatoires. Un port Ethernet complémentaire, qui offre une connexion beaucoup plus stable, aurait laissé à l'utilisateur le choix de la solution la plus appropriée.

Oui, pour son design

C'est une appréciation subjective, mais la caméra 360° est un assez bel objet et son aspect cylindrique, proche de celui de la Welcome de Netatmo, a l'avantage d'être atypique. Toutefois, à l'exception du pied en aluminium, le revêtement est fabriqué en matériau plastique.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • sonico.pico
    Mais est-ce compatible avec les grandes solutions domotiques ? Jeedom ? Eedomus ? Fibaro ? Vera ? Ect.. Le test n'est pas complet ...
    0
  • stratic
    Moi aussi, la première question que je me pose avec ce type d'appareil, c'est l'intégration dans un système domotique. Une caméra de surveillance qui fonctionne seule dans son coin uniquement via son application dédiée, ça a peu d'intérêt. Est-ce le cas ici ?
    0