Accueil » Actualité » Avatar 2 : film « horrible et raciste », des appels au boycott se multiplient

Avatar 2 : film « horrible et raciste », des appels au boycott se multiplient

En dépit de son succès au box-office, Avatar 2 est visé par des appels au boycott qui touchent principalement les États-Unis. Des communautés accusent le film d’être « horrible et raciste » et parlent également d’appropriation culturelle.

Depuis sa sortie au cinéma la semaine dernière, Avatar : La Voie de l’eau rencontre un franc succès dans le monde entier. Après 13 longues années d’attente, les fans peuvent enfin découvrir la suite des aventures de Jake Sully et de Neytiri au sein des Na’vi sur Pandora. Nous vous avons d’ailleurs regroupé les informations essentielles à retenir sur la suite du blockbuster de 2009. Néanmoins, tout le monde n’est pas du même avis et certains appellent même au boycott.

Avatar 2
Avatar 2 © 20th Century Studios

Avatar 2 est visé par certaines communautés qui appellent au boycott, principalement aux États-Unis. Elles accusent l’œuvre de James Cameron d’être un film « horrible et raciste ». Mais d’où viennent ces accusations exactement ? Le premier Avatar avait déjà créé une polémique, donc faisons le point sur ce qu’il se passe avec le deuxième film qui a fait planter des salles de cinéma au Japon.

Avatar 2 est accusé d’appropriation culturelle et de « Blueface »

Sur Twitter, l’utilisatrice « @asdza_tlehonaei » a lancé un appel au boycott. Elle a tweeté que : « Ne regardez PAS Avatar : La Voie de l’eau. Rejoignez les autochtones et d’autres communautés du monde entier pour boycotter ce film horrible et raciste. Nos cultures ont été appropriées de manière néfaste pour assouvir le complexe du sauveur blanc ». Elle parle effectivement d’appropriation culturelle et notamment de la manière dont James Cameron se serait approprié la culture de différents peuples indigènes.

L’association Indigenous Pride LA aux États-Unis dénonce plusieurs aspects d’Avatar 2 et notamment le phénomène qui s’appelle « Blueface ». Ce terme né suite au premier film Avatar désigne une forme de caricature raciste où « un créateur s’approprie de nombreuses cultures non blanches, les mélange sans discernement ou de manière flagrante, et les fait jouer ou exprimer par des Blancs en utilisant la fiction comme moyen de valider leur construction du monde », selon @asdza_tlehonaei.

De plus, ces communautés dénoncent également le fait que James Cameron s’est véritablement inspiré de l’histoire coloniale pour créer Avatar. En 2010, le réalisateur avait déclaré lors d’une interview au sujet du premier film qu’il avait « l’impression d’être 130 ans en arrière et de regarder ce que les Sioux auraient pu dire à un moment où ils étaient en train d’être massacrés et où on exigeait d’eux qu’ils s’en aillent ». Il avait ensuite affirmé qu’il ferait en sorte qu’Avatar 2 soit moins problématique pour les peuples indigènes et autochtones. Ce n’est apparemment pas réussi à en croire les appels au boycott. En tout cas, cela a créé une grosse polémique sur les réseaux.

Source : Twitter