Accueil » Actualité » Avatar 2 fait planter les salles de cinéma

Avatar 2 fait planter les salles de cinéma

Fraîchement sorti dans le monde, Avatar 2 mobilise plusieurs technologies de pointe. Et certains cinémas japonais ont été incapables d’assumer ce qui a entraîné des plantages. La fréquence de 48 images par seconde serait en cause.

Image 1 : Avatar 2 fait planter les salles de cinéma
Avatar 2 © 20th Century Fox

Comme à l’époque du premier opus, Avatar 2 fait l’étalage de sa technologie de pointe. La 3D est évidemment au rendez-vous et elle est même primordiale pour apprécier le film comme il se doit, selon James Cameron. Le réalisateur met notamment l’accent sur la fréquence de 48 images par seconde qui permet de gommer l’effet stroboscopique provoqué par certains films en 3D.

Mais tous les cinémas ne sont pas équipés pour une telle fréquence qui nécessite un traitement rapide d’une grande quantité d’informations. Illustration au Japon où le film a planté dans plusieurs salles de cinéma. Nombre de spectateurs s’en sont offusqués sur les réseaux sociaux.

Ils ont été transférés vers d’autres projections et ont été remboursés pour la gêne occasionnée, rapporte Bloomberg. Parmi les chaînes pointées du doigt, les victimes ont notamment cité United Cinemas Co., Toho Col et Tokyu Corp. Ces dernières ont refusé de communiquer sur le fiasco.

Avatar 2 : les 48 images par seconde font buguer certains cinémas

Fait intéressant, un cinéma de Nagoya explique avoir trouvé une parade pour diffuser tout de même Avatar 2 sans plantage. “Avatar: la voie de l’eau devait initialement être projeté dans la version à fréquence d’images élevée (48 FPS) mais en raison de diverses circonstances , la version à fréquence d’images normale sera diffusée. Nous sommes heureux d’annoncer que nous projetterons la version à fréquence d’images 24 FPS”.

Cette mauvaise publicité risque de décourager les Japonais à se rendre en salle pour visionner Avatar 2. Pire, il est possible que des plantages similaires surviennent dans d’autres pays. Ce qui serait catastrophique pour Disney, Lightstorm Entertainment et 20th Century Studios. Pour rappel, Avatar 2 a nécessité un budget tellement important qu’il doit devenir le troisième ou quatrième film le plus rentable de l’histoire, selon les mots de James Cameron.