Accueil » Actualité » Cet objet connecté portable peut détecter une crise d’épilepsie une heure à l’avance

Cet objet connecté portable peut détecter une crise d’épilepsie une heure à l’avance

Sera-t-il bientôt possible de détecter une crise d’épilepsie une heure à l’avance ? Oui, à en croire le nouvel objet connecté portable développé par des chercheurs qui utilise la technologie de l’électroencéphalographie, aussi appelée EEG.

Représentation d'une crise d'épilepsie
Représentation d’une crise d’épilepsie – Crédit : Epilepsy Queensland Inc.

L’épilepsie est une maladie neurologique qui impacte fortement le quotidien des personnes qui en sont victimes. En effet, les crises d’épilepsie, ou crises épileptiques, arrivent de manière imprévisible. Certains patients arrivent néanmoins à identifier des facteurs ou des conditions plus susceptibles de déclencher une crise. Quoi qu’il en soit, pouvoir détecter une crise d’épilepsie une heure avant qu’elle ne survienne permettrait d’améliorer grandement le quotidien des personnes souffrant de cette maladie. Des chercheurs de l’université Ben Gourion du Néguev en Israël ont donc mis au point un objet connecté portable capable de le faire et qui s’appelle Epiness.

Epiness combine l’EEG et l’apprentissage artificiel

Le nouvel objet connecté portable se base sur la technologie de l’électroencéphalographie, aussi appelée EEG. C’est une méthode médicale servant à mesurer l’activité électrique du cerveau. L’EEG a été combinée avec l’apprentissage artificiel afin de développer un appareil pouvant détecter une crise d’épilepsie une heure à l’avance.

Bien évidemment, dès qu’une activité électrique anormale du cerveau est détectée, Epiness prévient immédiatement la personne. Ainsi, cette dernière peut se préparer en prenant un médicament spécifique, en s’assurant que la crise d’épilepsie ne survienne pas dans un environnement dangereux, en demandant de l’aide à quelqu’un, etc.

Une précision comprise entre 95 et 97 %

Pour le moment, aucune date de commercialisation a été communiquée, mais Epiness semble très prometteur. Il a effectivement une précision comprise entre 95 et 97 %. Certains résultats se sont avérés être des faux positifs, mais heureusement pas des faux négatifs. Les essais cliniques pour un prototype d’Epiness sont prévus pour la fin d’année. D’ailleurs, Epiness est loin d’être le premier objet connecté portable détectant des signes ou symptômes d’une maladie en avance. Il y a quelques mois, nous vous annoncions que l’anneau connecté Oura Health pouvait identifier le SARS-CoV-2 avant la manifestation de ses symptômes.

En conclusion, Epiness illustre une nouvelle fois l’importance des nouvelles technologies dans le domaine médical. Par exemple, des chercheurs ont développé l’année dernière une IA capable d’évaluer les risques de mourir d’un problème cardiovasculaire. Nous vous avions également présenté un jeu vidéo qui permet de détecter la maladie d’Alzheimer avant même les premiers symptômes.

Source : Ubergizmo