Accueil » Actualité » Pénis au cinéma : comment sont faites les prothèses des acteurs ? Réponse d’un expert

Pénis au cinéma : comment sont faites les prothèses des acteurs ? Réponse d’un expert

Les pénis apparaissent de plus en plus à l’écran, mais ce ne sont pas tous des vrais. À Hollywood, Matthew Mungle est un expert de la création des prothèses de pénis. Il explique le processus derrière la fabrication de ces faux pénis.

Aujourd’hui, les scènes de nudité sont de plus en plus populaires dans les séries télévisées et les films. Néanmoins, les acteurs ne se mettent pas tous à nu devant les caméras. Pour faire apparaître autant d’organes génitaux à l’écran, les productions font donc appel à des experts comme Matthew Mungle qui sont spécialisés dans la création de prothèses sur mesure pour les acteurs.

Matthew Mungle a réalisé la prothèse génitale dans Frangins malgré eux (2008)
Matthew Mungle a réalisé la prothèse génitale dans Frangins malgré eux (2008) – Crédit : Sony Pictures Entertainment

Les accessoiristes comme Matthew Mungle jouent ainsi un rôle important à Hollywood. Ils permettent aux productions cinématographiques de multiplier les scènes de sexe. La série Euphoria disponible sur OCS en France détient même probablement un record avec 36 pénis en seulement 1 épisode.

Demander des photos de pénis aux équipes de production provoque « un silence de mort »

Lors d’une interview accordée à Dazed, Matthew Mungle s’est confié sur la création de ces faux pénis de plus en plus populaires. Matthew Mungle travaille depuis longtemps dans les prothèses corporelles telles que des seins ou des bosses de grossesse. Le premier pénis qu’il a réalisé était en 2007 pour « Harold et Kumar chassent le burger ». Depuis, il s’est spécialisé dans ce domaine et fabrique notamment des prothèses de l’appareil génital masculin pour les séries télévisées.

Matthew Mungle collecte plusieurs images de référence pour créer une prothèse de pénis avec « un réalisme absolu ». Il a précisé que « je pourrais demander aux producteurs d’envoyer des photos, mais cela provoque généralement un silence de mort dans la salle ». Les producteurs lui envoient donc souvent des « images médicales ou tirées de sites pornographiques ».

À lire aussi > Marvel : Vision a failli avoir un pénis dans Avengers : l’Ère d’Ultron

Une prothèse de pénis fabriquée sur mesure coûte jusqu’à 5 000 $

Ensuite, Matthew Mungle utilise de l’argile à base d’huile pour faire tous les détails avec précision. Une fois que l’équipe de production approuve le prototype en argile, il crée un moule en silicone platinium de couleur chair, y colle les poils et ajoute les touches finales. Un moule préexistant coûte entre 850 et 1 200 $. Une prothèse de pénis créée sur mesure en prenant en compte les demandes de l’équipe de production peut coûter jusqu’à 5 000 $. Matthew Mungle a d’ailleurs déjà créé une prothèse pour Chris Hemsworth dans Vacation (2015). « C’était hilarant. Ils m’ont demandé si je voulais la récupérer mais j’ai poliment refusé », s’est-il rappelé.

D’après lui, le développement des personnages des films et séries se ressent sur les prothèses qu’il doit créer. « La taille est entièrement basée sur le personnage et l’histoire. Les cinéastes donneront toujours un pénis plus gros à des personnages plus virils », a-t-il expliqué. Enfin, Matthew Mungle espère que davantage de véritables pénis seront montrés à l’écran afin de « rendre les gens un peu plus à l’aide avec la sexualité ».

Source : AV Club