Accueil » Actualité » Covid-19 : une jeune femme de 25 ans rentre chez elle après avoir souffert d’une mort cérébrale

Covid-19 : une jeune femme de 25 ans rentre chez elle après avoir souffert d’une mort cérébrale

Une jeune femme âgée de 25 ans a souffert de graves complications après avoir contracté la Covid-19. Les médecins l’avaient même déclarée en état de mort cérébrale. Après un séjour d’un mois à l’hôpital, elle rentre chez elle pour continuer sa rééducation.

Image 1 : Covid-19 : une jeune femme de 25 ans rentre chez elle après avoir souffert d’une mort cérébrale
Une femme dans un lit d’hôpital – Crédit : Parentingupstream / Pixabay

Cette histoire relève du miracle. Aux États-Unis, une jeune femme de 25 ans nommée Tionna Hairston et sa mère Stacey Peatross ont toutes les deux été diagnostiquées positives au coronavirus en mai. À ce moment, Tionna Hairston ne présentait que peu de symptômes, donc elle restait au chevet de sa mère pour l’aider à combattre la maladie. Néanmoins, la situation s’est rapidement dégradée et la jeune femme a commencé à avoir des complications très sérieuses.

Covid-19 : vous êtes peut-être malade si vous n’arrivez pas à sentir ces deux odeurs

Cette jeune femme est une véritable miraculée de la Covid-19

Le Dr. James McLean qui est le directeur médical du Novant Health Rehabilitation Hospital a expliqué que Tionna Hairston a souffert d’attaques cérébrales. Il a déclaré que : « elle a eu une crise cardiaque et a dû être réanimée ». Un défibrillateur cardiaque automatique a même été implanté par les médecins. Au mois de juin, sa mère a bien cru que le pire était arrivé. En effet, Tionna Hairston s’est arrêtée de respirer pendant 30 minutes et elle a donc été déclarée en état de mort cérébrale.

D’après Stacey Peatross, « ils pensaient que nous devrions la retirer des appareils de réanimation parce qu’elle n’avait aucun espoir de vivre. Ils pensaient qu’elle serait un légume. Elle n’aurait aucune qualité de vie ». Néanmoins, Tionna Hairston n’a pas été débranchée, et son état s’est miraculeusement amélioré. Elle a passé un mois dans un hôpital de rééducation afin de réapprendre à manger, à se tenir debout, à s’habiller, etc. Lundi dernier, la jeune femme a pu rentrer chez elle pour continuer sa rééducation.

Cette histoire prouve à nouveau que les jeunes adultes peuvent être aussi sérieusement touchés par la Covid-19 que les personnes plus âgées. Bien que des chercheurs aient trouvé un potentiel moyen pour stopper l’infection, le vaccin contre la Covid-19 n’est pas encore prêt. Le Royaume-Uni s’apprête à tester le vaccin sur des milliers de volontaires et les États-Unis viennent tout juste d’approuver l’usage de l’antiviral remdesivir pour traiter la Covid-19. En effet, empêcher de graves complications dues à l’infection comme celles que Tionna Hairston a connues est la priorité des médecins et des chercheurs en attendant l’arrivée du vaccin.

Source : BGR