Accueil » Actualité » Du sang d’astronaute et de la poussière martienne, ça donne du béton cosmique

Du sang d’astronaute et de la poussière martienne, ça donne du béton cosmique

Des chercheurs ont mis au point un béton cosmique très résistant qui pourrait servir à construire des bâtiments sur Mars. Ce béton mélange le sang, l’urine et la sueur des astronautes avec de la poussière martienne.

L’un des défis majeurs de la colonisation de Mars qu’Elon Musk envisage d’ici 2050 est la construction de cette colonie. On ne peut tout simplement pas envoyer des briques depuis la Terre vers Mars à des coûts raisonnables. Des chercheurs ont donc trouvé un moyen de faire du béton en se servant des matériaux à disposition sur la planète rouge. En l’occurrence, ces matériaux sont notamment le sang, l’urine et la sueur des astronautes.

Des échantillons d'AstroCrete
Des échantillons d’AstroCrete – Crédit : Dr Aled Roberts 

Une nouvelle étude publiée dans le journal Materials Today Bio décrit la fabrication d’un « béton cosmique ultra-dur » pour construire des « logements abordables dans l’Espace ». Les chercheurs de l’université de Manchester ont nommé ce béton AstroCrete. D’ailleurs, des chercheurs mentionnaient déjà la possibilité d’utiliser l’urine des astronautes pour construire une base sur la Lune l’année dernière.

Les protéines du plasma sanguin et l’urée de l’urine et de la sueur créent un béton cosmique

AstroCrete est un béton composé à la fois de poussière martienne et de sang, d’urine et de sueur d’astronaute. La poudre qui recouvre la surface de la Lune et de Mars est appelée le régolithe. D’ailleurs, les astronautes de l’ISS ont reçu le mois dernier une imprimante 3D qui fonctionne avec de la poussière de Lune pour imprimer des pièces.

Au lieu de mélanger le régolithe avec de l’eau pour créer un béton plus traditionnel, les chercheurs veulent aussi inclure les protéines du plasma sanguin et l’urée de l’urine et de la sueur. Ce mélange inédit permet d’obtenir un béton « ultra-dur », bien plus résistant que le béton utilisé sur Terre. Un échantillon d’AstroCrete créé par les astronautes avait une résistance à la compression de 40 MPa. En comparaison, le béton ordinaire a une résistance comprise entre 20 et 32 MPa.

De plus, les chercheurs ont calculé qu’une équipe de 6 personnes sur Mars pourrait produire plus de 500 kg d’AstroCrete en 2 ans. Chaque membre d’équipage pourrait produire suffisamment d’AstroCrete pour permettre l’arrivée d’une personne supplémentaire. Ainsi, le nombre de logements disponibles doublerait à chaque mission. Comme l’a précisé Dr Roberts qui a travaillé sur l’étude, « il est passionnant qu’un défi majeur de l’ère spatiale ait pu trouver sa solution en se basant sur les inspirations de la technologie médiévale ». En effet, du sang animal était utilisé pour augmenter l’adhérence du mortier au Moyen Âge.

Source : Slashgear