Accueil » Actualité » Fast & Furious : la Toyota Supra de Paul Walker vendue 550 000 dollars aux enchères

Fast & Furious : la Toyota Supra de Paul Walker vendue 550 000 dollars aux enchères

Vous vous souvenez de la Toyota Supra de la franchise Fast & Furious ? Elle vient d’être vendue par Barrett-Jackson pour 550 000 dollars lors d’une vente aux enchères. Ce prix en fait de loin la Supra la plus chère de tous les temps.

La voiture était conduite par Paul Walker dans le film de 2001 qui a donné le coup d’envoi de la franchise « Fast and Furious ». Elle a été utilisée pour des prises de vue intérieures et extérieures, selon l’annonce, et a ensuite été réutilisée pour le personnage de Slap Jack dans la suite « 2 Fast 2 Furious », selon l’annonce.

Toyota Supra Paul Walker - Barret-Jackson
Toyota Supra Paul Walker – Crédit : Barret-Jackson

Pour être plus précis, cette voiture est l’une des nombreuses Supra auxquelles on a donné ce look pour le tournage du film. Il s’agit d’une Supra biturbo automatique dont le moteur de série est intact. Elle a été transformée en « 10-second car » par les protagonistes et a montré à un conducteur de Ferrari arrogant qu’il ne faut jamais sous-estimer les voitures japonaises.

L’une des neuf Supra utilisées pour le film avait déjà été vendue 185 000 dollars, mais c’était il y a six ans. Cependant, ce modèle n’avait pas été conduite par Walker. En début d’année, nous avions également pu voir la BMW M1 de l’acteur de Fast & Furious être vendue pour pas moins de 500 000 dollars.

L’enchère s’envole à 550 000 dollars !

Étant donné que la popularité de Fast & Furious a explosé depuis la sortie du premier film de la franchise, il y a 20 ans, et que Fast & Furious 9 sort en salles le 14 juillet prochain, nous nous attendions à ce que la célèbre Supra se vende très cher, mais elle a dépassé toutes les attentes. En effet, la voiture a été vendue pour 550 000 dollars, soit un peu plus de 460 000 euros.

La Toyota Supra est propulsée par un célèbre moteur turbo 2JZ-GTE de 3,0 litres à six cylindres qui transmet sa puissance aux roues arrière par le biais d’une transmission automatique à quatre rapports. Aucune modification n’a été apportée au véhicule sur le plan mécanique.

Les éléments nostalgiques comprennent une couche de peinture perlée orange bonbon et les autocollants iconiques « Nuclear Gladiator » conçus par Troy Lee. Parmi les autres éléments, on peut citer le pare-chocs avant et le bas de caisse Bomex, le capot de style TRD, l’aileron arrière APR et les jantes Racing Hart M5 de 19 pouces de Dazz Motorsport.

Source : Barret-Jackson