Accueil » Actualité » Google Assistant ne censure plus le mot « nègre », Google s’excuse

Google Assistant ne censure plus le mot « nègre », Google s’excuse

L’utilisatrice d’une Google Home Mini a constaté que l’Assistant Google ne censurait plus le mot « nègre » alors qu’il bipait d’autres termes insultants. Google s’est excusé et a rapidement déployé une mise à jour.

Image 1 : Google Assistant ne censure plus le mot "nègre", Google s'excuse
Quand Google Assistant ne censure plus le « n-word » © TikTok ohgustie

Le terme « nigger » désigne de manière insultante et raciste les personnes noires. Tabou aux États-Unis, il s’est décliné dans une variante argotique (« nigga ») utilisée par la communauté afro-américaine pour s’apostropher. Ces mots étaient jadis censurés par l’Assistant Google. Mais une utilisatrice a constaté dernièrement que le « n-word » n’était plus bipé par l’intelligence artificielle.

Sur TikTok, Shay a démontré que son enceinte Google Home Mini censurait pourtant bien les mots « shit » et « fuckin » lorsqu’elle lui a donné l’ordre de lancer des chansons incluant ces deux termes dans leurs titres. Mais lorsqu’elle lui a demandé de mettre « Niggas in Paris » de Kanye West et Jay-Z, l’appareil n’a pas émis de bips. Idem pour le morceau « Nigga What, Nigga Who ».

Un deux poids, deux mesures qui a offusqué l’utilisatrice. Gizmodo a contacté Google pour lui demander d’expliquer pourquoi certains jurons étaient censurés alors que d’autres ne l’étaient pas.

Le mea culpa de Google

Éludant la question, un porte-parole s’est excusé au nom de l’entreprise, assurant que le problème avait été résolu. « Nous sommes profondément désolés pour la douleur causée par l’utilisation de ce mot par Google Assistant. Chaque jour, nous nous efforçons de créer un Assistant pour chacun, qui soit représentatif de tous nos utilisateurs. Nous avons déployé une mise à jour immédiate et restons déterminés à offrir aux utilisateurs une expérience inclusive et sûre ».

L’utilisatrice a constaté que la censure était bel et bien à nouveau effective. « Beaucoup de gens étaient en colère contre moi, m’accusant d’en faire un gros problème », souligne-t-elle, précisant qu’elle ne voulait pas se payer Google mais seulement signaler une situation qu’elle trouvait étrange.

Le problème pourrait être lié à l’intitulé des morceaux sur les plateformes de streaming. Le morceau « Ni**as In Paris » est généralement orthographié ainsi. Mais pas toujours visiblement. « Cela a-t-il quelque chose à voir avec la façon dont les chansons sont intitulées sur Spotify ? », se demande un internaute sous la vidéo. « C’est exactement ça, lui rétorque-t-on. Si elle est censurée sur iTunes, elle sera lue de manière censurée ».

Source : TikTok