Accueil » Actualité » Il place trois AirTags dans la voiture de sa victime pour la pister

Il place trois AirTags dans la voiture de sa victime pour la pister

Encore une affaire de harcèlement mêlant l’AirTag d’Apple ! Dans l’Iowa, un homme de 63 ans a été incarcéré dans l’attente de son procès. Il est accusé d’avoir placé trois trackers dans le véhicule de sa victime avec qui il assure être marié alors qu’il n’en est rien.

AirTag
L’AirTag © Apple

Les détournements malveillants se multiplient pour le tracker d’Apple. En début d’année, nous vous relations l’histoire de cet homme qui avait placé un AirTag dans la voiture de sa compagne pour la pister. Cap aujourd’hui dans l’Iowa où un homme a été arrêté pour avoir traqué sa victime avec non pas un mais trois trackers d’Apple. Carl Steven Shawver de Bettendorf a été écroué samedi dans l’attente de son procès pour harcèlement et utilisation non autorisée d’un GPS.

Le harceleur présumé affirme qu’il est marié avec la victime. Soupçonnant une liaison, il explique avoir placé les AirTags dans sa voiture pour tirer l’affaire au clair. De son côté, la femme assure n’avoir jamais entretenu de relation avec lui. Elle aurait même bloqué Shawver afin que ce dernier ne puisse plus la contacter.

À lire > Jalouse, elle écrase son conjoint après l’avoir pisté avec un AirTag

Trois AirTags pour traquer sa proie

Le 5 décembre, la victime reçoit une alerte sur son iPhone : un AirTag non reconnu la suit. Il s’agit d’une fonctionnalité de sécurité déployée par Apple pour empêcher le harcèlement. Elle découvre alors que l’appareil a été caché sur sa roue de secours et le signale aux autorités. Le lendemain, Shawver se rend au commissariat de West Des Moines, d’où l’AirTag émet désormais, pour essayer de retrouver la victime. Il n’est toutefois pas arrêté.

Le 7 décembre, la victime trouve un second AirTag, toujours sur la roue de secours. L’appareil est cette fois-ci caché dans un portefeuille niché dans un sac en plastique. Un troisième AirTag est finalement retrouvé dans le train roulant du véhicule, côté passager. Après une énième plainte, le harceleur présumé retourne au poste de police avant d’être finalement interpellé lors d’un contrôle routier.

Shawver est désormais en détention provisoire avec une caution de 3 000 $. Une audience préliminaire a déjà été fixée au 19 décembre. Ce fait divers survient alors que deux femmes harcelées via un AirTag viennent de déposer plainte contre Apple.

Source : Apple Insider