Accueil » Actualité » L’éruption volcanique de l’Etna vue de l’Espace par un satellite

L’éruption volcanique de l’Etna vue de l’Espace par un satellite

En Italie, le volcan Etna est le volcan le plus actif d’Europe. Il a connu 50 éruptions depuis le 16 février 2021. Sa dernière éruption qui s’est produite le 29 août a été capturée en image depuis l’Espace par un satellite Sentinel-2 de l’ESA.

Le volcan italien Etna est particulièrement actif cette année. Dominant la Sicile au sud-ouest de l’Italie, le volcan a déjà connu 50 éruptions depuis le 16 février 2021. Toutes ces éruptions ont fait grandir le volcan de 30 mètres en seulement 6 mois. Aujourd’hui, le cratère le plus actif qui est aussi le plus jeune culmine à 3 357 mètres d’altitude au sud-est du sommet de l’Etna. Avant, le cratère au nord-est était le plus haut pendant quatre décennies.

50ème éruption du volcan Etna le 29 août 2021
50ème éruption du volcan Etna le 29 août 2021 – Crédit : Copernicus

La dernière éruption en date du volcan Etna, la 50ème, s’est produite le 29 août dernier. Elle a été capturée en image (ci-dessus) par un satellite de la mission Sentinel-2 de l’ESA depuis l’Espace. Le résultat est très impressionnant ! D’ailleurs, cette éruption était forte, mais pas autant que celle du volcan Nyiragongo en République démocratique du Congo qui s’est produite il y a quelques mois.

Le volcan Etna est surveillé de très près par les satellites

Le bureau du directeur général de l’industrie de la défense et de l’espace de la Commission européenne a partagé le cliché sur Twitter. Il a déclaré que : « en 2021, le volcan Etna affiche un haut niveau d’activité. Le week-end dernier, le 54ème paroxysme de l’année a été enregistré ». Cependant, il a fait une petite erreur puisque ce n’était en fait pas le 54ème paroxysme, mais le 50ème.

En effet, le volcanologue Boris Behncke a apporté quelques précisions sous le tweet. Il a expliqué que : « c’était le 50ème paroxysme depuis le début de la série le 16 février 2021 (la ‘Grosse Éruption’ attendue). Les paroxysmes des 13-14, 21 et 22 décembre 2020 et 18 janvier 2021 faisaient partie du prélude ». Pour rappel, un paroxysme correspond à la phase la plus violente d’une éruption volcanique. Boris Behncke a aussi précisé que : « le 16 février, la véritable série de paroxysmes a commencé, la sismicité s’est arrêtée et la déformation du sol s’est inversée en déflation ».

Les satellites de la mission Sentinel-2 de l’ESA surveillent de près le volcan Etna. Ils mesurent notamment la quantité de dioxyde de soufre. Celui-ci est craché par le volcan en même temps que la lave et les cendres. D’ailleurs, la plateforme ADAM (Advanced geospatial Data Management platform) a partagé sur Twitter le panache de dioxyde de soufre émis par la 50ème éruption de l’Etna. Comme vous pouvez le voir sur l’image satellite ci-dessous, les émissions de dioxyde de soufre atteignent la Grèce et la Turquie.

Source : Space.com