Accueil » Actualité » A côté de Jupiter, la meilleure chance de découvrir de la vie dans le système solaire

A côté de Jupiter, la meilleure chance de découvrir de la vie dans le système solaire

L’une des lunes de Jupiter, Europe, va faire l’objet de plusieurs missions de la NASA dans les années à venir, dans le but d’y découvrir les premières traces de vie extraterrestre.

Europe, l’une des lunes principales de Jupiter, est fascinante. Elle est la quatrième plus grande lune de la géante gazeuse, mais représente surtout l’une de nos meilleures chances de découvrir de la vie extraterrestre dans le système solaire. La NASA étudie très sérieusement cette lune de Jupiter et prévoit d’y effectuer des missions dans un futur proche. Nous approchons-nous d’une découverte sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

Image 1 : A côté de Jupiter, la meilleure chance de découvrir de la vie dans le système solaire
Jupiter (droite) et sa lune Europe (gauche). Crédit : NASA/ESA/STScl

Si jamais il y a de la vie sur Europe, il ne sera pas facile de la détecter. En effet, Europe est recouverte d’une épaisse couche de glace, et il est très compliqué de savoir ce qui se trouve en-dessous. D’après une nouvelle étude de la NASA, cette glace protègerait tout ce qu’elle abrite du « jardinage » radioactif venu de l’espace. Europe pourrait donc potentiellement être habitable et déjà abriter la vie.

Europe : une vie extraterrestre protégée des radiations par une énorme couche de glace ?

Cette nouvelle étude permet de révéler un peu plus la surface d’Europe. Dans les faits, Europe est recouverte de glace, et est bombardée de radiations. Pas très accueillant pour la vie. Mais il se pourrait que la glace qui recouvre sa surface puisse protéger ce qui s’y cache.

Une mission va partir pour Europe en 2024. Le but sera de recueillir le plus de données possibles quant à l’état de la surface de la lune. La sonde ne se posera pas sur le sol d’Europe, on ne peut donc pas s’attendre à des prélèvements en surface. Toutefois, les observations et les données recueillies pourraient permettre de savoir si oui ou non, Europe pourrait abriter une forme de vie. Si tel est le cas, il se pourrait que des indices remontent à la surface d’Europe. Indices qui pourraient être détectés et analysés par des sondes.

Emily Costello, qui a mené cette étude pour le compte de la NASA, en a dit plus à ce sujet. Elle explique qu’Europe est soumise à des radiations intenses qui « jardinent la surface » et peuvent effacer les potentielles traces de vie. « Si nous espérons trouver des biosignatures chimiques vierges, nous devrons regarder en dessous de la zone où les impacts ont été jardinés. Les biosignatures chimiques dans des zones moins profondes que cette zone peuvent avoir été exposées à des radiations destructrices. » conclut-elle.

Vie extraterrestre : une étude estime la probabilité d’apparition d’une forme de vie intelligente

Source : screenrant.com