Accueil » Actualité » Après la mort du Soleil, la vie pourrait renaître sur Terre

Après la mort du Soleil, la vie pourrait renaître sur Terre

Une nouvelle étude suggère qu’après la mort d’une étoile naine blanche, une nouvelle forme de vie pourrait apparaître de manière inattendue sur les planètes qui gravitent autour d’elle.

L’étude, dirigée par Dimitri Veras et publiée dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, a cherché à comprendre comment la mort d’une étoile comme notre soleil affecte les planètes qui l’entourent, et toute vie qui pourrait s’y trouver.

Le vent stellaire du soleil se heurte chaque jour au champ magnétique de la Terre - NASA
Le vent stellaire du soleil se heurte chaque jour au champ magnétique de la Terre – Crédit : NASA

Les naines blanches sont le stade final de nombreuses étoiles. Lorsque les étoiles n’ont plus d’hydrogène à faire fusionner dans leur noyau, elles se transforment en géantes rouges brûlant de l’hélium. Les géantes rouges sont incroyablement volatiles, et émettent des vents solaires déchaînés qui écrasent toutes les planètes situées à proximité. Récemment, c’est la géante rouge Bételgeuse qui avait mystérieusement perdu de son éclat.

L’étude conclut qu’il est presque impossible pour la vie de survivre à une évolution stellaire cataclysmique à moins que la planète ne dispose d’un champ magnétique intensément puissant, ou magnétosphère, qui puisse la protéger des effets néfastes.

La vie pourrait réapparaître sur Terre après la mort du Soleil

Dans environ cinq milliards d’années, le noyau de notre soleil se contractera et deviendra plus chaud. Et en réponse, ses couches externes gonfleront et se refroidiront considérablement. Cela transformera notre étoile en une « géante rouge » d’un diamètre de dizaines de millions de kilomètres qui engloutira quelques planètes de notre système solaire.

En effet, les orbites des planètes et des zones habitables sont déplacées pendant une telle phase stellaire. Certaines planètes sont englouties par l’expansion de l’étoile, tandis que d’autres sont repoussées. Malheureusement, la zone habitable est repoussée plus rapidement que les planètes, ce qui signifie qu’une planète habitable pourrait se retrouver privée de protection et de conditions favorables à la vie.

Par conséquent, on sait désormais qu’à la mort du Soleil, le champ magnétique de la Terre pourrait ne pas être suffisamment pour la protéger face à un vent solaire plus puissant et contre les modifications de notre étoile. En d’autres termes, il est donc extrêmement improbable que la vie sur une planète puisse survivre à la mort de son soleil, mais une nouvelle vie pourrait naître des cendres de l’ancienne.

En effet, une fois que l’étoile arrêtera d’émettre des vents solaires violents en se transformant en naine blanche, les planètes aux alentours pourraient de nouveau créer des conditions favorables au développement de la vie. À terme, cependant, toute vie aux alentours pourrait disparaître, puisqu’on sait que l’explosion des naines blanches serait similaire à celle des armes nucléaires quand les étoiles meurent en supernova.

Source : Live Science