Accueil » Actualité » L’activité de notre soleil s’intensifie, des éruptions solaires attendues

L’activité de notre soleil s’intensifie, des éruptions solaires attendues

La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) prévient : l’activité de notre soleil s’intensifie. L’organisme prévoit une augmentation des éruptions solaires et des tempêtes géomagnétiques dans les mois qui arrivent, et ce, jusqu’en 2025.

Tempête solaire
© Nasa

L’activité de notre soleil s’intensifie depuis quelques semaines, le 25e cycle solaire ayant débuté en décembre 2019 et devant atteindre son pic en juillet 2025. Il y a un mois déjà, les astronomes avaient repéré une tache solaire géante trois fois plus grande que la Terre.

Le 21 juillet, notre soleil a déclenché une éjection de masse coronale, ou CME (une bulle de plasma produite dans la couronne d’une étoile), qui a traversé le système solaire et créé une tempête géomagnétique mineure à son arrivée sur Terre. Selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), ces types d’événements solaires devraient devenir plus fréquents dans les mois à venir en raison du cycle d’activité du soleil.

La NOAA prévient : les éruptions solaires augmentent en fréquence

« Le cycle d’activité du soleil est en train de remonter, ce qui signifie que des phénomènes tels que les CME et des éruptions solaires augmentent en fréquence », explique ainsi la NOAA dans un post de blog (voir en source). En fonction de leur taille et de leur trajectoire, ces phénomènes peuvent provoquer des tempêtes géomagnétiques sur la magnétosphère terrestre. Ces dernières peuvent ainsi perturber les services publics d’électricité ou les systèmes de communication et de navigation, en fonction de leur intensité. « Ces tempêtes peuvent également causer des dommages radiologiques aux satellites en orbite et à la Station spatiale internationale » précise l’organisme.

À lire : NASA : la sonde Parker Solar Probe a « touché » le Soleil pour la première fois

Les astronomes disposent aujourd’hui d’un nouvel instrument pour observer de telles explosions : le GOES-18 de la NOAA, lancé par la Nasa en mars dernier. Ce satellite d’observation météorologique a déjà renvoyé de superbes vues de notre planète prises à l’aide de son instrument Advanced Baseline Imager. Il embarque aussi d’autres instruments pour observer le soleil, dont une caméra à rayons X et à ultraviolets extrêmes (EUV). Cette caméra peut observer les températures extrêmement élevées de la couronne solaire afin de détecter des événements tels que les CME et les éruptions solaires.

GOES-18 est actuellement en phase de test. Le satellite devrait être pleinement opérationnel au début de 2023, selon la NOAA.

Source : NOAA