Accueil » Actualité » L’Apple Watch risque d’être bannie aux USA

L’Apple Watch risque d’être bannie aux USA

Vers une interdiction de l’Apple Watch aux USA ? Une société accuse la firme de Cupertino d’avoir enfreint plusieurs de ses brevets !

Image 1 : L'Apple Watch risque d'être bannie aux USA
© Unsplash/Raagesh C

La montre connectée en tête du marché n’est autre que l’Apple Watch. Un modèle dédié à la santé qui a récemment sauvé une vie avec son capteur d’oxygène dans le sang. Sauf que cette technologie met en péril l’avenir de l’appareil aux USA.

Dans une guerre constante de « violation de brevets technologiques », la société Masimo poursuit la firme de Cupertino en affirmant que cette fonction de surveillance enfreint 5 de ses brevets relatifs aux oxymètres de pouls.

À lire > Apple dévoilerait son premier casque de réalité mixte au printemps 2023

Apple enfreint l’un des brevets de la société Masimo

Et si l’Apple Watch Series 6 et les versions plus récentes étaient bannies des USA ? En 2021, la société Masimo a affirmé que la surveillance de l’oxygène dans le sang de la montre connectée enfreint 5 de ses brevets. Un juge de la Commission américaine du commerce international a statué que la firme de Cupertino a effectivement enfreint l’un des brevets de l’entreprise. Masimo a donc remporté une première bataille.

Si Apple n’est pas jugé coupable d’avoir enfreint les 4 autres brevets, la Commission américaine du commerce international doit prendre une décision majeure. Celle d’interdire ou non l’importation d’Apple Watch capable de surveiller l’oxygène dans le sang sur le territoire américain. Décision finale ? Rendez-vous le 10 mai.

Masimo se félicite de cette décision

Image 2 : L'Apple Watch risque d'être bannie aux USA
© Unsplash/Luke Chesser

Suite à cette première décision, le dirigeant de Masimo, Joe Kiani, s’est félicité.

Nous sommes heureux que le juge ait reconnu la violation par Apple de la technologie d’oxymétrie de pouls de Masimo et ait fait ce premier pas nécessaire vers une responsabilisation. La décision d’aujourd’hui doit contribuer à rétablir l’équité sur le marché.

Apple a aussi enfreint les brevets d’autres entreprises et nous pensons que cette décision expose la firme de Cupertino comme une société qui s’accapare les innovations des autres pour les reconditionner.

– Joe Kiani, dirigeant de Masimo

Concernant Apple, l’entreprise déclare : « Nous sommes respectueusement en désaccord avec la décision d’aujourd’hui et nous attendons avec impatience un examen complet par la Commission ».

Si la déclaration de Masimo est assez sévère envers Apple, cette décision est majeure pour l’industrie. Il est assez difficile d’imaginer que l’Apple Watch puisse être interdite sur ses terres, aux USA. Sans doute que cette décision fera l’objet d’un appel et sera portée devant une institution judiciaire supérieure.

La sanction la plus probable ? Que la firme de Cupertino verse une grosse somme à Masimo.