Accueil » Actualité » Le jeu vidéo énerve, seuls 4,6% des joueurs restent calme

Le jeu vidéo énerve, seuls 4,6% des joueurs restent calme

A quoi joue le joueur rageux ? Sur quelle machine ? Que casse-t-il quand il s’énerve ? Autant de questions auxquelles répond l’étude de Time2play.

Les joueurs ne sont pas toujours des êtres calmes. Time2play a réalisé en août 2022 une étude autour d’une sélection représentative pour déterminer le profil du joueur le plus « rageux », notamment.

GTA V PS5
GTA V PS5 sur LG Oled C1 ©Tom’s Guide

Time2play.com a pris un panel de 1045 joueurs américains. Moyenne d’âge 28,6 ans. Tous jouent au minimum 4 heures par semaine. Au bilan, les joueurs les plus énervés sont sur Xbox. Ce sont eux qui se sentent le plus souvent agacés lorsqu’ils jouent. De fait, ils cassent le plus de choses et sont les plus susceptibles de se déchaîner sur un proche lorsqu’ils sont manette en main.

Les joueurs s’en prennent même à la vaisselle !

Mais l’étude de Time2play ne s’arrête pas en si bon chemin. On y apprend ainsi que si 73,2% des joueurs passent leurs nerfs sur des souris, claviers ou manettes, 3,8% parviennent à casser de la vaisselle lorsqu’un jeu leur résiste, par exemple.

D’ailleurs, c’est la cause de frustration la plus remontée par les joueurs. 60,7% avouent s’énerver sérieusement lorsqu’ils sont obligés de recommencer encore et encore un même niveau. Le manque de skill est dangereux pour les nerfs. S’ils ne sont pas en odeur de sainteté, les campeurs en FPS multi ne sont en revanche pas le plus agaçant selon les joueurs interrogés.

Image 1 : Le jeu vidéo énerve, seuls 4,6% des joueurs restent calme

Call of, la saga qui cristallise les colères

Enfin, on a aussi une liste des jeux les plus anxiogènes. Sans surprise, il s’agit uniquement de jeux multijoueurs ou dont le potentiel se révèle dans ce mode. En première place, on trouve Call of Duty. Étonnamment, Nintendo n’est pas épargné avec deux titre dans ce funeste palmarès : Mario Kart et Super Smash Bros.

Mais au-delà cet amas de colère, l’étude en oublie de mettre en exergue une donnée cruciale, celle des joueurs qui ne se mettent jamais en colère. Le chiffre est tout petit : seuls 4,6% de gamers restent calmes en toute circonstance. Si le jeu vidéo ne rend pas violent, il n’est pas aisément une source de quiétude.

Source : Time2play