Accueil » Actualité » « Je ne vends pas un iPad avec une voiture autour », déclare le PDG d’Alfa Romeo

« Je ne vends pas un iPad avec une voiture autour », déclare le PDG d’Alfa Romeo

Jean-Philippe Imparato, nouveau PDG d’Alfa Roméo, plaide pour des voitures électriques qui procurent de vraies sensations – et pas des gadgets électroniques bourrés d’écrans.

Image 1 : "Je ne vends pas un iPad avec une voiture autour", déclare le PDG d'Alfa Romeo

Avec l’informatisation, l’électrification et l’automatisation des véhicules, certains constructeurs automobiles aiment bien affirmer qu’ils ne construisent plus des voitures, mais des ordinateurs sur roues. Certains se présentent même comme « des entreprises technologiques qui vendent des voitures ». Une très bonne nouvelle pour les conducteurs qui n’aiment pas beaucoup conduire, mais pas pour ceux qui aiment les sensations que leur procure la joie d’être derrière un volant. Autre inconvénient : avec l’électrique, les véhicules coûteront plus cher à l’entretien que les véhicules essence ou diesel, a affirmé une récente étude.

Alfa Romeo proposera 100 % de véhicules électriques dans 5 ans

Tout cela ne fait pas peur à Alfa Romeo, marque italienne mythique. Le constructeur automobile s’est lancé dans l’un des plus grand défis de son histoire : ne proposer plus que des véhicules électriques d’ici 5 ans. Alfa Romeo commencera par proposer un premier véhicule hybride en 2022 avec son modèle Tonal. La transition s’accélérera ensuite avec une première voiture 100 % électrique en 2024, puis un passage au tout-électrique en 2027. Passer au tout-électrique est une révolution complète pour les constructeurs automobiles qui s’y lancent, avec plus ou moins de succès : Apple, longtemps pressenti pour devenir leader du véhicule électrique, ne lancera pas d’Apple Car avant au moins 2026.

Il reste que beaucoup de clients craignent ainsi que l’art de conduire ne se perde en même temps que les sonorisations ronflantes des moteurs à explosion. Dans une interview à BFM Business, Jean-Philippe Imparato, le nouveau PDG d’Alfa Roméo, s’est empressé de balayer cette crainte concernant sa marque automobile. Il a déclaré de façon provocante que cela ne se produirait pas sous sa direction. « Pour Alfa Romeo, j’ai un positionnement très particulier, affirme-t-il. Le pilote, le conducteur au centre ; le moins possible d’écrans dans la voiture. Je ne vends pas un iPad avec une voiture autour : je vends une Alfa Romeo qui va vous donner des sensations. »

Alfa Romeo veut offrir avec l’électrique les mêmes sensations qu’un moteur à combustion

Une façon pour le PDG de la marque italienne de se moquer de ses concurrents, qui professent que « seuls les logiciels comptent à l’avenir » et font la course à la surenchère de gadgets. Alfa Romeo est réputé pour ses clubs automobiles fréquentés par des aficionados du son de ses moteurs. Certains affirment même que les moteurs d’Alfa Romeo sont musicaux. C’est ce que le PDG français d’Alfa Roméo aimerait ne pas perdre.

Dans son interview à BFM Business, il rassure sur le fait que les ingénieurs de la marque font actuellement de gros efforts pour inventer un sound design qui offrira avec l’électrique « les mêmes sensations qu’avec une GTV ou une Giulietta », célèbres modèles qui ont fait la réputation de la marque dans le passé. On espère que la maniabilité et la sonorisation des futurs modèles électriques d’Alfa Romeo soit suffisamment réfléchie pour que la Cuore Sportivo offre les mêmes sensations qu’un moteur à combustion. En attendant de pouvoir acheter votre Alfa Roméo électrique, découvrez ici l’autonomie maximale de 60 modèles récents de véhicules électriques actuellement sur le marché.

Source : Interview BFMTV