Accueil » Actualité » Les premiers processeurs ARM d’Apple pourraient équiper les Mac dès 2021

Les premiers processeurs ARM d’Apple pourraient équiper les Mac dès 2021

Les premiers ordinateurs équipés d’un processeur ARM conçu par Apple arriveront dès le premier trimestre 2021. La firme devrait ensuite se passer rapidement des services d’Intel pour disposer d’un écosystème complet sous architecture ARM.

Depuis quelques années, Apple est entrée dans une nouvelle stratégie de réduction des coûts de production en limitant sa dépendance aux fournisseurs. À l’égard de Samsung qui produit les écrans de ses smartphones et de ses tablettes, mais aussi vis-à-vis d’Intel qui équipe tous ses ordinateurs. Apple ne s’en cache pas, la firme souhaite s’affranchir du fondeur pour fabriquer ses propres processeurs, mais en utilisant une architecture différente. Plutôt que d’utiliser l’architecture x64, Apple s’oriente vers une architecture ARM, celle de la plupart des appareils mobiles, notamment les smartphones et les tablettes. Elle présente l’avantage d’être moins gourmande en énergie et de taille plus réduite. D’autre part, Apple dispose déjà d’une grande expertise dans le domaine puisqu’elle conçoit les SoC série A qui équipent les iPhone et le iPad.

Image 1 : Les premiers processeurs ARM d’Apple pourraient équiper les Mac dès 2021
Apple MacBook Air – Crédit : Apple

Dès 2018, Intel prévoyait déjà l’arrivée de MacBook sous ARM. Un an plus tard, Apple recrutait Mike Filippo, un expert mondial de la conception de processeurs qui a notamment travaillé pour Intel, AMD et ARM. Les premières machines équipées d’un processeur ARM conçues par Apple seront probablement commercialisées l’année prochaine. MacRumors a pu se procurer une note de Ming Chi Kuo, l’un des analystes les plus renommés et le plus fiables concernant Apple. Selon lui, les ordinateurs de la firme disposeront du processeur maison gravé en 5 nm dès le premier trimestre 2021. Tous les appareils de l’écosystème Apple partageront la même architecture, et le projet de convergence d’OSX et d’iOS annoncé pour 2021 prendra alors tout son sens. 

Apple : les conséquences du passage à l’architecture ARM

La migration va permettre à la firme de contrôler toute la chaine logistique, mais elle devra également revoir une bonne partie de ses logiciels, notamment OSX. Cependant, la tâche ne devrait pas franchement inquiéter ses ingénieurs. Apple a déjà effectué l’opération inverse en adaptant les principaux frameworks d’OSX pour concevoir iOS. D’autre part, la firme n’en est pas à sa première migration. Dans les années 90, elle a abandonné les processeurs 68k de Motorola pour les PowerPC d’IBM, avant de surprendre tout le monde avec l’annonce du passage chez Intel de Steve Jobs en 2005.

L’ARM suscite également l’inquiétude chez les éditeurs qui devront modifier leurs applications, mais aussi chez les utilisateurs. Ils craignent notamment que la migration nuise à la stabilité des applications qui se sont bonifiées au cours des années Intel. Ceux qui usent de Boot Camp pour démarrer sous Windows risquent aussi de ne plus pouvoir le faire, ou alors avec une couche logicielle supplémentaire pour émuler un x64. Espérons que le Windows 10 ARM des Surface Pro X aura fait des progrès d’ici là.

iPhone 12 : la puce A14 pourrait faire fonctionner un MacBook Pro

Source : MacRumors