Accueil » Actualité » L’Europe envisage d’imposer les batteries amovibles pour les smartphones

L’Europe envisage d’imposer les batteries amovibles pour les smartphones

La Commission européenne pense à imposer l’utilisation de batteries amovibles aux fabricants de smartphones pour faciliter leur remplacement. La mesure sera bientôt discutée dans le cadre du projet « pacte vert pour l’Europe » pour limiter le gaspillage et favoriser le recyclage.

Récemment, les députés européens ont adopté une résolution pour imposer un chargeur unique pour tous les smartphones. Elle simplifie la vie des usagers, mais vise essentiellement à réduire la quantité de déchets électroniques. La Commission européenne souhaite aller plus loin, et s’intéresse à nouveau au marché des appareils électroniques, en particulier aux smartphones et aux écouteurs True Wireless. Les commissaires envisagent notamment de contraindre les fabricants à équiper leurs appareils de batteries amovibles pour pouvoir les remplacer plus simplement.

Image 1 : L’Europe envisage d’imposer les batteries amovibles pour les smartphones
Crédit : Bru-nO

À la mi-mars, Frans Timmermans, vice-président du projet « pacte vert pour l’Europe », présentera les orientations et les mesures qui doivent favoriser le recyclage. Il prévoit de responsabiliser les fabricants qui devront veiller à concevoir des produits plus durables et plus faciles à réparer. Parmi les mesures phares, les constructeurs devront rendre amovibles les batteries de leurs smartphones, mais aussi allonger la durée de la garantie, et faciliter le remplacement des composants défectueux. Bruxelles souligne que les consommateurs changent de smartphones seulement à cause d’une batterie difficile à remplacer ou à cause de l’absence de mise à jour logicielle. C’est notamment le cas des Airpods Pro qui sont irréparables.

Apple : une amende de 25 millions d’euros pour avoir volontairement ralenti ses iPhones

Bruxelles s’attaque aux smartphones pour réduire leur empreinte écologique

La Commission européenne souhaite activer tous les leviers qui permettront de limiter le gaspillage et de favoriser le recyclage. Elle compte notamment interdire la destruction des invendus, et prévoit une plus large réutilisation des matières premières en organisant un système de collecte des smartphones et des tablettes usagers. Concernant les batteries, la Commision envisage également de rendre plus éthique l’extraction des matières premières telles que le lithium et le cobalt.

On ignore encore le détail des mesures qui seront proposées, et il est encore plus hasardeux d’imaginer celles qui seront effectivement adoptées. Elles sont néanmoins très ambitieuses, et marquent une véritable volonté de changement en faveur des consommateurs et de l’écologie. Reste à savoir si l’Europe se donnera les moyens de réussir.

Apple : le robot « Daisy » améliore le recyclage des iPhone

Source : Het Financieele Dagblad.