Accueil » Actualité » Linky : Comment refuser l’installation du compteur électrique ?

Linky : Comment refuser l’installation du compteur électrique ?

Le gouvernement a tranché. Par la voie d’une réponse parlementaire, le Ministère de la transition écologique a annoncé qu’il était possible de refuser l’installation d’un compteur Linky chez soi. On vous explique comment.

Image 1 : Linky : Comment refuser l’installation du compteur électrique ?

Nouvelle avancée dans la controverse Linky. Jusqu’à maintenant, les contrats des fournisseurs d’énergie étaient formels : « le client doit laisser Enedis procéder au remplacement du compteur conformément aux dispositions de l’article R341-4 à 8 du code de l’énergie ». Pourtant, la Ministre de la transition écologique a assuré aujourd’hui que le client a le droit de le refuser en invoquant le respect du droit de la propriété privée : « Lorsque le client refuse l’accès au compteur, les équipes de pose ne pourront donc pas procéder au remplacement ». Voilà ce que dit la synthèse parlementaire.

Néanmoins, ce refus présente aussi des risques. Le communiqué du Ministère explique qu’ « Un client ayant refusé la pose d’un compteur ne pourra prétendre à bénéficier des avantages tarifaires qu’il propose et les prestations actuellement gratuites, comme les relevés de compteur par les agents, lui seront alors facturées, conformément au catalogue des prestations validé par la Commission de régulation de l’énergie ». Enedis pourra donc facturer des prestations qui sont actuellement gratuites. 

Un compteur accusé de faire grimper la facture

En cours de déploiement par Enedis depuis 2015, le compteur Linky devait remplacer l’intégralité des compteurs en France d’ici 2021. Mais face aux nombreuses critiques des particuliers et de la CNIL, l’installation prend du retard. En 2018, la CNIL avait en effet décidé de mettre en demeure Direct Energie. Depuis quelques années, le compteur devient donc l’ennemi à abattre, accusé de faire gonfler les factures d’électricité.

Enfin, il est possible aux personnes électro-sensibles de refuser l’installation du compteur, en condamnant les conséquences pour la santé. En effet, le Tribunal de Grande Instance de Toulouse a donné raison à 13 plaignants de Haute-Garonne qui indiquaient souffrir de la présence de ces compteurs dans leurs maisons. Un rapport de l’ANSES (Agence nationale de sécurité et de la santé) a indiqué qu’entre 600 000 et 6 millions de français entrent dans la catégories « électro-hypersensibles »…

Source : PhonAndroid