Accueil » Actualité » Microsoft va licencier 11 000 employés cette semaine pour anticiper un ralentissement économique

Microsoft va licencier 11 000 employés cette semaine pour anticiper un ralentissement économique

Microsoft va annoncer des licenciements massifs dans les prochains jours. Plusieurs rapports s’attendent à voir 11 000 employés virés par Microsoft au total. Cette mesure drastique permettrait d’anticiper le ralentissement économique.

Les employés de Microsoft sont maintenant autorisés à prendre un nombre illimité de congés, mais des milliers d’entre eux risquent de perdre leur travail dans les jours qui arrivent. Plusieurs rapports de Bloomberg et Sky News s’attendent effectivement à ce que Microsoft annonce des licenciements massifs dans les prochains jours. Au total, Microsoft pourrait virer 5 % de ses 220 000 employés dans le monde. Environ 11 000 employés risquent donc d’être licenciés cette semaine.

Logo Microsoft
Logo Microsoft © Turag Photography / Unsplash

Depuis quelques mois, les géants de la tech enchaînent les vagues de licenciements massifs. Après des recrutements qui ont explosé durant la pandémie, les entreprises ont dû licencier à tour de bras pour faire face au ralentissement économique. Chez Amazon, 18 000 postes vont être supprimés et Meta a licencié 11 000 salariés. Du côté de Twitter, 7 500 employés ont perdu leur travail suite au rachat par Elon Musk. C’est désormais au tour de Microsoft de perdre une partie de sa force de travail.

Microsoft a recruté 50 000 employés pendant la pandémie et se prépare à en laisser partir 11 000

Selon un rapport de Bloomberg, les licenciements de Microsoft impacteraient « un certain nombre de divisions d’ingénierie ». Nous ne connaissons pas encore l’ampleur des licenciements de Microsoft. Cependant, Bloomberg s’attend à ce qu’ils soient « nettement plus importants » que les autres licenciements de Microsoft au cours de l’année dernière.

Pour le moment, Microsoft n’a pas encore confirmé le licenciement de 11 000 employés. Un porte-parole a déclaré que la société ne répond pas aux rumeurs et aux spéculations. Quoi qu’il en soit, Microsoft souffre du même ralentissement économique. La société a recruté 50 000 employés pendant la pandémie. Elle doit maintenant faire face aux conditions économiques qui se dégradent.

Satya Nadella, le PDG de Microsoft, avait lui-même annoncé à la fin de l’année dernière que : « nous nous efforçons d’aider nos clients à faire plus avec moins, tout en investissant dans des domaines de croissance séculaires et en gérant notre structure de coûts de manière disciplinée ». On s’attend à ce qu’il donne plus d’informations sur la situation actuelle de Microsoft lors de l’annonce des résultats financiers le 24 janvier.

Source : Engadget